Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Défense Actualité Applications

Le Cnes démarre Ceres et Swot

Concept de satellite Ceres © CNES - DGA

Le conseil d'administration du Cnes a formalisé le démarrage pour le compte du ministère de la Défense du programme de satellites d'écoute Ceres (Capacité de Renseignement Electromagnétique Spatiale) pour lequel la DGA a attribué un contrat industriel à Airbus Defence & Space et Thales en 2013.

 

Comme son nom l'indique, le système Ceres vise à doter les forces françaises d'une capacité satellitaire opérationnelle de renseignement d'origine électromagnétique (ROEM), afin de pouvoir localiser et caractériser des radars ou des centres de communication en toute région du globe.

 

L’engagement du projet est maintenant acté avec comme objectif la conception détaillée et la réalisation du système, comprenant la mise à poste des trois satellites et leur recette en vol, à l'horizon 2020.

 

Le budget estimé de la mission est de l'ordre de 400 M€ pour trois satellites.

 

Par ailleurs le conseil a autorisé le Cnes à signer l'accord avec la Nasa portant sur le rôle respectif des deux agences dans la mission d’océanographie opérationnelle et d’hydrologie continentale Swot (Surface Water & Ocean Topography) dont le lancement est prévu en 2019.

 

L'objectif de la mission est la mesure des hauteurs d'eau (et de leurs variations) dans les fleuves, les lacs, les zones inondées et les océans. L'instrument principal sera le radar interféromètre KaRIN (Ka-band Radar INterferometer) doté de deux antennes SAR en bande Ka aux extrémités d'un mât de 10 m.

 

L'altimétrie interférométrique permettra de fournir une image bidimensionnelle avec une résolution horizontale de l'ordre de 50 à 100 m. Cette technique permet aussi de s'affranchir des problèmes de l'altimétrie conventionnelle, à savoir les problèmes de réflexions parasites dues aux sols secs, à la végétation et au relief.

 

Avec sa fauchée de 120 km, le satellite Swot couvrira tous les lacs, les rivières, réservoirs et océans de la Terre, au moins deux fois tous les 21 jours.

 

Le Cnes fournira la plateforme, le sous-système radiofréquence de l’instrument KaRIN, l’instrument d'orbitographie Doris (Doppler Orbitography and Radiopositionning Integrated by Satellite) et l’altimètre Nadir.

 

Il se chargera en outre du centre de commande et de contrôle du satellite, du réseau de stations de réception des mesures ainsi que du segment sol français d’archivage, de traitement et de diffusion des données recueillies. La date de lancement visée pour Swot est 2019.

 

Le coût de la mission est estimé à 700 M€, dont 170 M€ seront financés par le Cnes.

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.