Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites Actualité Transport spatial

Le bilan complet des lancements 2017

Un dossier richement illustré à découvrir le 19 octobre © CAST/ESA/SpaceX/Roscosmos/ISRO/JAXA - Montage A&C

Cette semaine dans Air & Cosmos, retour sur l'année 2017 des lancements orbitaux à travers le monde, puissance par puissance, dans un dossier de 12 pages.

En termes de lancements orbitaux, l’année 2017 apparaît stable par rapport aux deux années précédentes, avec 85 lancements réussis (pour 90 tentatives), contre 83 en 2015 et 2016.

Elle a été animée par les six puissances traditionnelles que sont les Etats-Unis (29 missions réussies), la Russie (20 -en comptant les deux Soyouz lancés depuis la Guyane), la Chine (17), l'Europe (9), le Japon et l'Inde (4).

Quand à la Nouvelle-Zélande, elle n’a pas réussi à entrer dans le club, son petit lanceur Electron devant être détruit lors de son premier essai en vol le 25 mai.

Quatre autres échecs en vol ont été à déplorer (japonais, chinois, indien puis russe), ainsi qu'une mise à poste sur une orbite trop basse –nous n’avons pas considéré comme une tentative de mise sur orbite l’échec au décollage du lanceur léger iranien Simorgh, le 2 juillet.

 

L'orbite basse reine et l'observation de la Terre toujours en hausse.

Pour les lancements de satellites de télécommunications commerciaux vers l'orbite géostationnaire, 2017 s'est achevée sur le maintien d'Arianespace à la tête du marché mondial, grâce à 5 lancements doubles de son lanceur Ariane 5 ECA.

L'année a par ailleurs été marquée par 13 missions à destination de la Station spatiale internationale (dont 4 habitées), soit 15 % de l'ensemble des lancements, mais aussi l'envoi du premier cargo-ravitailleur Tianzhou de la station chinoise Tiangong 2.

Elle confirme surtout la multiplication des petites missions d’observation de la Terre depuis l’orbite basse et l'explosion du nombre de nanosatellites (295 déployés en un an).

Une tendance qui devrait se vérifier en 2018, pour laquelle la plupart des acteurs traditionnels affichent de très grandes ambitions et qui, de fait, a déjà démarré très fort, avec 8 lancements effectués (et réussis) en 11 jours.

 

Retrouvez le dossier complet dans Air & Cosmos n°2578 paru le 19 janvier 2018.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.