Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Constructeurs Actualité Hélicoptères civils Actualité Industrie

Le Bell 505 certifié FAA

Le Bell 505 Jet Ranger X vient d'obtenir sa certification de type FAA. © Bell Helicopter

Le Bell 505 Jet Ranger vient de décrocher sa certification de type FAA

Six mois après avoir obtenu la certification de type de Transports Canada, le Bell 505 obtient celle de la FAA, l'équivalent américain de la DGAC française. Ainsi, le Bell 505 voit désormais s'ouvrir à lui l'un des plus gros marchés existants, l'hélicoptère étant produit à Mirabel, au Canada.

L'objectif avoué de Bell n'est autre que de reconquérir le marché sur lequel l'hélicoptériste a été éclipsé par la concurrence au fil des années. Car, avant le Jet Ranger X, il y eut le Bell 206 Jet Ranger (dont le nom de baptême voulait mettre en évidence ce qui devait être perçu comme une évolution du Bell 47J).

Vendu dans le secteur civil dès la fin des années 1960-1970 et décliné principalement en trois versions, l'appareil était le modèle d'hélicoptère polyvalent par excellence, adapté tant au transport de passagers qu'à l'écolage et qui fut produit à pas moins de 7300 exemplaires, jusqu'en 2010.

Le Bell 505 Jet Ranger X a la particularité d'être équipé d'un turbomoteur Arrius 2R d'une puissance de 500 ch. L'Arrius 2R est le seul moteur dans cette gamme de puissance à être doté d'un régulateur numérique pleine autorité (Fadec) à double canal.

Les Arrius 2R de série destinés au Bell 505 sont assemblés dans l'usine de Safran Helicopter Engines USA à Dallas dans le Texas, pour être intégrés à Lafayette en Louisiane. L'Arrius 2R bénéficie d'un potentiel de 3000  heures entre révisions (TBO), dès sa mise en service.

Le Bell 505 Jet Ranger X a la particularité d'être équipé d'un turbomoteur Arrius 2R d'une puissance de 500 ch. L'Arrius 2R est le seul moteur dans cette gamme de puissance à être doté d'un régulateur numérique pleine autorité (Fadec) à double canal. Son architecture, composée de deux modules principaux, permet de faciliter la maintenance et de réduire les coûts d'opération. Lancé en 2013, le moteur Ar-rius 2R a suivi un calendrier de développement très rapide : le premier essai au banc a eu lieu en avril 2014 à l'usine de Bordes et le premier vol sur le Bell 505 s'est déroulé en novembre de la même année sur le site de Bell Helicopter à Mirabel. Les Ar-rius 2R de série destinés au Bell 505 sont assemblés dans l'usine de Turbomeca USA à Dallas dans le Texas, pour être intégrés à Lafayette en Louisiane. L'Arrius 2R bénéficie d'un potentiel de 3000  heures entre révisions (TBO), dès sa mise en service.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.