Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Applications Actualité Espace

La Thaïlande commande à Airbus un nouveau système de géo-information

Vue d'artiste d'un satellite de la famille AstroBus-S © Airbus

L’Agence pour le développement de la géo-information et des technologies spatiales (Gistda) de la Thaïlande a sélectionné Airbus pour la mise en place de son système de géo-information de nouvelle génération.

Airbus a été retenu pour fournir au Royaume de Thaïlande un nouveau système « bout en bout » de géo-information, comprenant un segment sol et deux satellites d’observation de la Terre, de différentes tailles et résolution.

Le plus gros, Theos 2 (THai Earth Observation System), est un satellite d'observation optique à très haute résolution (0,5 cm), basé sur la plateforme AstroBus-S d'Airbus. Son lancement est prévu en 2020.

Le plus petit sera conçu par SSTL, filiale d’Airbus, mais assemblé et testé en Thaïlande par les ingénieurs thaïlandais (ce qui permettra d’assurer un transfert de technologie), avec des pièces fournies par des sous-traitants locaux.

Le contrat, qui comporte une formation sur les applications du système, est évalué à 185 M€.

 

Continuité de service.

Theos 2 assurera la continuité du service de Theos (THai Earth Observation System), surnommé Thaichote, qui avait également été construit par Airbus (ex-Astrium) et lancé en octobre 2008, à l'aide du lanceur russe Dnepr. Theos continue de fournir des images de 2 m de résolution en noir et blanc et 15 m en mode panchromatique, quatre ans après la fin de sa durée de vie nominale.

Le contrat Theos incluait la réalisation et le lancement du satellite optique, le développement du segment sol nécessaire à son exploitation et à son pilotage satellite directement depuis la Thaïlande, ainsi que la fourniture d'installations d'archivage et de traitement d’images. Tout au long du déroulement du programme, une vingtaine d’ingénieurs thaïlandais avait suivi une formation à Toulouse.

Grâce à Theos 2, mais aussi les satellites optiques et radar d’observation de la Terre d’Airbus (Pléiades, Spot, TerraSAR X et TanDEM X), ainsi qu’avec d’autres sources de données, la Thaïlande (et en particulier son ministère de l'Agriculture) disposera cette fois d’un accès souverain à des informations géostratégiques de très haute résolution (sur les ressources en eau, l'utilisation des terres ou la météo), qui contribueront aux priorités de développement du pays.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.