Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #58 : Dakhla ou la Villa Cisneros

La presqu’île de Dakhla, au Sahara occidental, vue depuis l’ISS. © Twitter/@Thom_astro - ESA/NASA

Depuis son arrivée à bord de la Station spatiale internationale, le 17 novembre dernier, Thomas Pesquet réalise de splendides clichés de la Terre, qu’il diffuse sur les réseaux sociaux. Ici, la ville de Dakhla, au Sahara Occidental.

Le 12 février 2017, Thomas Pesquet a posté cette vue de Daklha, avec le commentaire suivant : « Un #airportsfromspace spectaculaire, le rêve pour un pilote ! À vous de me dire où il se trouve - Indice : Afrique ou Moyen-Orient… ».

L’image a été prise depuis l’ISS le 9 février dernier, à l’aide d’un Nikon D4 équipé d’un téléobjectif de 1 150 mm. Le Nord est à 9 heures environ. Nous sommes à l'extrémité sud-est de la Péninsule Oued Ed-Dahab et plus précisément au-dessus de la ville de Dakhla, au Sahara occidental. Nous sommes donc bien en Afrique !

Le Sahara occidental est un territoire du Nord-Ouest de l’Afrique, disputé et non autonome (selon l’ONU), environ deux fois plus petit que la France métropolitaine et de près de 600 000 habitants. Situé au sud du Maroc (la province de Tarfaya la borde au nord), il est bordé par l’Algérie au nord-est, la Mauritanie à l’est et au sud et par l’Océan Atlantique sur sa façade ouest.

Ancienne colonie espagnole, cette région est toujours revendiquée à la fois par le Maroc et par la République arabe sahraouie démocratique proclamée par le Front Polisario depuis le départ des Espagnols en 1976. Actuellement, le Maroc administre 80% de son territoire et le Front Polisario le reste.

Mais revenons au cliché de Thomas Pesquet et à la presqu’île de Dakhla située sur la façade ouest de la région, dans son tiers sud. Cette presqu’île fait un peu moins de 50 km de long, globalement 2 km de large, et est orientée nord-est sud-ouest. Elle forme la limite occidentale de la baie de Dakhla, connue dans le monde entier comme un spot pour les sports nautiques. Dakhla, située sur la côte orientale de la presqu’île et attire véliplanchistes, kitesurfeurs et autres windsurfers du fait de conditions climatiques très bonnes, avec notamment une eau à 25°C toute l’année mais aussi le spot de Foum Labouir très réputé pour sa ligne droite particulièrement longue. Mais Dakhla est également connue pour être une destination de camping-caristes mais aussi de pêcheurs en surf casting (dans les vagues depuis le bord du rivage). Enfin, les participants au rallye aérien Toulouse-Saint-Louis du Sénégal ainsi que ceux du Raid aérien Latécoère y font escale tous les ans, d’où l’importance de la piste d’atterrissage et de son petit aéroport.

En pilote averti et en fan d’aéroports, Thomas Pesquet nous offre donc une petite promenade dans l’histoire. En effet, Dakhla se nommait du temps du « Sahara espagnol », Villa Cisneros, en hommage à Jiménez de Cisneros. Né en 1436 à Torrelaguna (près de Madrid en Espagne) et mort en 1517 à Roa (province de Burgos), le cardinal Francisco Jiménez de Cisneros a été un homme d'État espagnol influent. Proche conseiller d'Isabelle la Catholique et à l’origine d'importantes réformes dans le fonctionnement du clergé, il fut un personnage clef de la Renaissance.

Retrouvez l’image sur Google Maps !

 

Gilles Dawidowicz est géographe, président de la commission de Planétologie de la Société astronomique de France.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.