Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #57 : l'île Grande Glorieuse

Grande Glorieuse, vue depuis l’ISS. © Twitter/@Thom_astro - ESA/NASA

Depuis son arrivée à bord de la Station spatiale internationale, le 17 novembre dernier, Thomas Pesquet réalise de splendides clichés de la Terre, qu’il diffuse sur les réseaux sociaux. Ici, Grande Glorieuse.

Le 14 avril 2017, Thomas Pesquet a posté cette vue de l’île Grande Glorieuse, avec le commentaire suivant : « Une nouvelle piste d’atterrissage sur une petite île, cette fois-ci aux Îles Glorieuses. Elle semble désaffectée... ».

L’image a été prise depuis l’ISS le 1er janvier dernier, à l’aide d’un Nikon D4 équipé d’un téléobjectif à 1 150 mm de focale. Le Nord est à 9 heures. Nous sommes au-dessus de l’île Grande Glorieuse, une île inhabitée de la France appartenant à l'archipel des îles Glorieuses et qui est située dans l'océan Indien, au nord-ouest de Madagascar.

La Terre regorge de lieux mythiques, destinations lointaines aux noms évocateurs d’épopées, d’exploration, d’aventure, d’évasion, de mystère… Ce sont souvent des noms de villes comme Goa, Vladivostok, Ushuaia, Tamanrasset, Fairbanks… Chacun ayant son répertoire en tête en fonction de ses lectures, de ses atlas d’enfant, de ses voyages d’adulte, de ses films préférés...  Parmi ses lieux mythiques, les îles du monde entier ont évidemment une place de choix car elles suggèrent des vies et des rythmes différents de ceux des continents, et sont synonymes d’exotisme. Ainsi, Marie Galante, les Saintes, les Marquises, les Bahamas, la Martinique, les Palaos, Hawaï, les Fidji, les Maldives et bien d’autres encore sont au Panthéon des rêveurs…

Thomas Pesquet nous propose ici un de ces lieux mythiques dans l'archipel des îles Glorieuses : Grande Glorieuse. Les îles Glorieuses sont un archipel inhabité français situé dans le nord du canal du Mozambique formé sur un atoll entre la pointe nord de Madagascar (située au sud-sud-est), l'archipel des Comores (situé à l'ouest) et l'archipel des Seychelles du groupe d'Aldabra. Cet archipel est composé de deux îles sablonneuses entourées par une barrière de corail d’où émergent aussi plusieurs récifs coralliens. Sa superficie est d’environ 7 km2.

Cet archipel est composé d'un lagon intégralement fermé par une barrière de corail à l'exception de quelques passes et dans lequel se trouvent deux îles de sable corallien : l'île Grande Glorieuse de forme ovoïde située dans le sud-ouest du lagon et l'île du Lys de forme triangulaire située dans le nord-est du lagon. Le point culminant de l'archipel est constitué par une dune de sable située sur l'île Grande Glorieuse et culmine à 12 m d'altitude, c’est dire la fragilité de l’endroit qui par ailleurs est recouvert de petites dunes de sable sur l’ensemble de sa superficie. Sous un climat tropical et sur la trajectoire des cyclones de l'océan Indien, la végétation de Grande Glorieuse est composée de filaos (un arbre pionnier) et de cocotiers (une espèce de palmier). La faune est quant à elle essentiellement composée d’oiseaux marins(surtout des sternes) et de dauphins dans le lagon.

Enfin, les seules infrastructures présentes sur l'île sont la piste d'atterrissage située dans le sud et bien visible sur la photographie,  ainsi qu'une station météorologique à son extrémité ouest à peine perceptible. Le tout reçoit de temps à autres, la visite de militaires et scientifiques français exclusivement, la zone étant protégée (classée réserve naturelle) et interdite au tourisme.

Retrouvez l’image sur Google Maps !

 

Gilles Dawidowicz est géographe, président de la commission de Planétologie de la Société astronomique de France.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.