Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #47 : les îles Chausey

Les îles Chausey, vues depuis l’ISS. © Twitter/@Thom_astro - ESA/NASA

Depuis son arrivée à bord de la Station spatiale internationale, le 17 novembre dernier, Thomas Pesquet réalise de splendides clichés de la Terre, qu’il diffuse sur les réseaux sociaux. Ici, les îles Chausey, au large de Granville.

En mars 2017, Thomas Pesquet a posté cette vue des îles Chausey, avec le commentaire suivant : « Dans la baie de Saint Brieuc, on distingue des petits carrés réguliers sur ces îlots (à gauche). Casiers à huîtres…? ».

L’image a été prise depuis l’ISS le 28 décembre dernier, à l’aide d’un Nikon D4 équipé d’un téléobjectif de 1 150 mm. Le Nord est à 7 heures. Contrairement à ce qu’écrit Thomas Pesquet, nous ne sommes pas dans la baie de Saint-Brieuc, mais à au moins 50 km au nord nord-est de la Préfecture des Côtes-d'Armor. En fait, nous sommes au-dessus de l’archipel Chausey, au large de Granville et de la baie du Mont-Saint-Michel. L'archipel s'inscrit dans un rectangle d'environ 6,5 km de largeur par 12 km de longueur et comporte 52 îles au total, dont Grande-Île (dont on aperçoit les habitations avec un zoom, dans la partie droite de l’image), qui est occupée par 30 habitants. Grande-Île est l’île principale et la seule qui soit habitée. On l’identifie au premier regard sur le cliché de Thomas Pesquet. Elle fait environ 1,5 km sur 0,5 km. Comme l'archipel est caractérisé par une zone de marnage (différence de hauteur d'eau mesurée entre les niveaux d'une pleine mer et d'une basse mer) très importante et pouvant atteindre jusqu’à 14 mètres lors des marées d'équinoxe, ce sont près de 400 îlots qui se découvrent à marée basse. De quelques dizaines d'hectares de terres émergées à marée haute, l'archipel passe à environ 2 000 hectares d'estran à marée basse dans un rectangle d'environ 6,5 km de largeur par 12 km de hauteur.

L'île est constituée de granite précambrien soumis à l'érosion permanente et efficace de la mer et du vent. Des cordons de sables relient plusieurs parties des îles Chausey entre elles. Outre Grande île, on trouve la Genétaie, la Meule, la Houllée, l'île aux Oiseaux, Grand Epail, Petit Romont, Aneret...

De nos jours, les îles Chausey sont devenues une zone touristique prisée des randonneurs et des amoureux de la nature préservée. C’est un lieu de villégiature très recherché et une destination appréciée des amateurs de plaisance.

Retrouvez l’image sur Google Maps !

 

Gilles Dawidowicz est géographe, président de la commission de Planétologie de la Société astronomique de France.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.