Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

La Terre dans l’oeil de Thomas Pesquet #16 : le groupe Alphonse

L’atoll Saint-François du groupe Alphonse dans les Seychelles, vu depuis l’ISS. © Twitter/@Thom_astro - ESA/NASA

Depuis son arrivée à bord de la Station spatiale internationale, le 17 novembre dernier, Thomas Pesquet réalise de splendides clichés de la Terre, qu’il diffuse sur les réseaux sociaux. Ici, l’atoll Saint-François dans les Seychelles.

Le 10 février 2017, Thomas Pesquet a posté cette vue d’un atoll, avec le commentaire suivant : « Archipel des Seychelles : un atoll émerge du bleu intense de l’océan Indien ».

L’image a été prise depuis l’ISS le 2 janvier dernier, à l’aide d’un Nikon D4 équipé d’un téléobjectif de 1 150 mm. Le Nord est à 8 heures. Nous sommes au-dessus d’une île du groupe Alphonse, un archipel des Seychelles dans l’Océan Indien.

Nous sommes à 600 km au nord-est de Madagascar, à environ 400 km au sud-ouest des îles qui sont le cœur de l'archipel des Seychelles (formé des îles Mahé, Praslin et La Digue) et à 90 km au sud des îles Amirante. La majeure partie des 115 îles et îlots qui composent les Seychelles reposent sur « le plateau des Seychelles », un microcontinent granitique qui n’est donc ni corallien ni volcanique. Il y a toutefois dans l’archipel des Seychelles quelques atolls, de petites îles coralliennes basses caractéristiques des océans tropicaux. Les atolls sont composés d'un récif barrière et d'un ou plusieurs îlots que l’on nomme « motu », formés par des accumulations de sable à l'arrière du récif et qui entourent une dépression centrale.

Mais revenons à la photographie de Thomas Pesquet. Nous sommes au-dessus de deux petites îles du groupe Alphonse, situé dans le centre des Seychelles et des îles Extérieures. Le groupe Alphonse est constitué de deux atolls séparés par un petit chenal. La superficie totale des terres émergées fait moins de 2 km2 bien que les atolls totalisent près de 50 km2 de superficie totale, lagons inclus. Au nord se trouve l'atoll Alphonse (non visible sur la photo) qui ne comporte qu'une île, l'île Alphonse, habitée par 300 âmes environ. Au sud se trouve l'atoll Saint-François photographié par notre astronaute.

La photographie est donc centrée sur l'atoll Saint-François, qui comporte deux petites îles coralliennes : un confetti, la minuscule île Bijoutier (en bas à gauche de l’image) et l'île Saint-François (au bout à droite). Probablement découvert plus tôt par les Africains, des marins Arabes ou Indiens, le groupe Alphonse est découvert avec certitude le 28 janvier 1730 par Alphonse de Pontevez, le commandant français de la frégate Le Lys. Il nomme alors l'atoll Saint-François en l'honneur de Saint-François de Sales et l'atoll Alphonse vraisemblablement en son honneur.

L'atoll Saint-François, dont la forme allongée rappelle un croissant géant écrasé, mesure environ quinze kilomètres de longueur dans le sens nord-sud pour environ cinq kilomètres de largeur. Il est le plus grand atoll du groupe Alphonse avec plus de 40 km2 de superficie totale, lagon inclus, pour seulement 0,196 km2 de terres émergées. Recouverte d'une végétation tropicale et inhabitée, l’île Saint-François est entourée de plages de sable fin. En zoomant, vous pourrez observer l’intérieur du magnifique lagon aux eaux turquoises, marbré de cordons de sable reposant sur le récif corallien...

 

Gilles Dawidowicz est géographe, président de la commission de Planétologie de la Société astronomique de France.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.