Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Sciences

La sonde israélienne Bereshit s’écrase sur la Lune

Dernier selfie de la sonde, à 22 km de la surface lunaire © SpaceIL

L’Etat hébreu ne sera pas (cette fois) la quatrième puissance à déposer en douceur un engin sur notre satellite naturel. Mais on parle déjà d’une sonde Bereshit 2.

Lancée le 22 févier dernier, la sonde israélienne Bereshit de l’association SpaceIL s’est finalement écrasée sur la mer de la Sérénité, le 11 avril vers 19h25 UTC. Le contact a été perdu à moins de 150 m de la surface lunaire, juste après que les contrôleurs de mission aient signalé un problème de moteur et tandis que la télémétrie indiquait que l’atterrisseur arrivait trop vite, et à une altitude trop basse.

 

Félicitations unanimes.

Malgré cette douloureuse issue, la mission Bereshit constituait « une formidable réussite » jusqu’alors, selon l’expression de Opher Doron, directeur général de la division spatiale de l’IAI (Israel Aerospace Industries), partenaire du projet.

Elle a été saluée comme telle, à commencer par le Premier ministre de l’Etat hébreu Benjamin Netanyahu, présent depuis le centre de contrôle de SpaceIL à Yehud, qui a déclaré : « Si, au début, vous ne réussissez pas, vous essayez encore ». L’Ambassade d’Israël aux Etats-Unis, elle, a publié sur son compte Twitter : « Quoi qu'il en soit, après huit ans de travail, SpaceIL a inauguré la nouvelle ère de la course à l'espace et a inspiré une nouvelle génération d'explorateurs. Vous avez fait d'Israël le septième pays à orbiter autour de la Lune. Vous avez déjà fait l'histoire. #IsraeltotheMoon ».

Outre les félicitations de Jim Bridenstine, l’administrateur de la Nasa, qui souligne qu’il s’agissait de « la première mission financée par des fonds privés sur l'orbite lunaire », les équipes de SpaceIL ont pu apprécier un message du marcheur lunaire Buzz Aldrin (qui faisait remarquer quelques heures auparavant qu’il restait 100 jours avant les cinquante ans de la mission Apollo 11) : « Ne perdez jamais espoir. Votre travail acharné, votre travail d'équipe et votre innovation sont une source d'inspiration pour tous. »

 

Bereshit 2, le retour ?

La Fondation Xprize, qui avait organisé en 2007 et 2018 le concours Google Lunar X Prize, provoquant notamment le démarrage du projet Bereshit, a pour sa part annoncé la donation exceptionnelle d’un million de dollars à SpaceIL, par l’intermédiaire d’un prix baptisé Moonshot Award (Récompense pour tentative d’alunissage), afin que l’équipe puisse continuer son travail et entreprenne la construction d’une nouvelle sonde.

Le coût total du projet Bereshit, lancement compris, n’aurait pas excédé 100 millions de dollars, ce qui en fait certainement la mission lunaire la moins chère de l’histoire.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.