Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

La Russie réaffirme son soutien aux forces de Bachar al-Assad

La Russie soutient les forces aériennes de Damas depuis la base aérienne de Hmeymim. © Ministry of Defence of the Russian Federation

Suite aux frappes américaines menées sur la base aérienne d'Al-Shayrat, Moscou a décidé de suspendre l'accord qu'elle avait conclu avec les Etats-Unis pour la régulation de l'espace aérien syrien. La Russie devrait également rapidement renforcer le système de défense aérien du régime de Damas.

Le porte-parole du ministère de la Défense russe a dénoncé, le 7 avril dernier, les frappes américaines menées sur la base aérienne syrienne. Pour Moscou, il s'agit d'une violation du memorandum sur la prévention des incidents et la sécurité des vols lors des opérations en Syrie, signé en 2015. En réponse à Washington, la Russie a donc décidé de suspendre cet accord.

Le ministère de la Défense a par ailleurs précisé que «  dans un futur proche, l'efficacité du système de défense aérienne des forces armées syriennes sera amélioré dans le but de protéger les infrastructures syriennes les plus importantes».

Le porte-parole russe en a profité pour remettre en question l'attitude américaine et les frappes qui ont été conduites. Pour la Russie, cette attaque a été préparée, la logistique et la préparation d'une telle opération nécessitant du temps. «  Aujourd'hui il est évident que la frappe américaine de missiles de croisière avait été planifiée bien avant cet évènement  », a déclaré le porte-parole.

Il dénonce également un concours de circonstances trouble entre les frappes américaines et une offensive menée par les groupes terroristes Etat Islamique et Jabhat al-Nusra juste après le lancement des missiles. «  Le ministère de la Défense russe espère que les activités des insurgés n'ont pas été coordonnées avec le parti américain  », a-t-il ajouté.

Enfin pour Moscou ces frappes étaient injustifiées. D'après le ministère de la Défense, sur la période 2013-2016, «  le gouvernement syrien a entrepris toutes les mesures pour éliminer les armes chimiques  ». La Russie espère recevoir rapidement de la part des Etats-Unis «  une preuve irréfutable démontrant que l'armée syrienne a utilisé des armes chimiques à Khan Sheikhoun  ».  

Le memorandum sur la prévention des incidents et la sécurité des vols lors des opérations en Syrie a été signé par les Etats-Unis et la Russie. Cet accord a pour but de réguler les vols des forces aériennes russes et de leurs homologues américains dans l'espace aérien syrien afin d'éviter les accidents.

D'après les données russes, sur les 59 missiles lancés, 23 auraient atteint la base visée. Ils auraient presque tout détruit sur leur passage, dont six MiG-23. Toujours selon des sources russes, deux soldats syriens ont disparu, quatre ont été tués et six ont été gravement brulés.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. camille RATEL
    le 11/04/17 à 12h07

    encore un pas de plus dans l'escalade RUSSE avec LES AMERICAINS, tout cela n'annonce pas du bon!!!!!! 2017 va être dans le flou le plus total concernant les deux super puissance!!!!! je souhaite que l'ont n'est pas une 3eme guerre mondiale!!!!!! mais vu la tournure des évenement on se pose des questions!!!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.