Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Armées

La Marine Nationale réceptionne son 8e et dernier Falcon 50M

La Marine opère huit Falcon 50M. Quatre au standard MI (Intervention) et quatre MS (Surveillance) © Cosmao

La flottille 24F est maintenant au complet ! Cette unité de l'aéronautique navale a atteint le format prévu par la loi de programmation militaire avec la réception, le 20 mai 2016, d'un huitième avion de surveillance maritime Falcon 50M de Dassault Aviation.

Cet avion est le dernier d'une série de quatre appareils de liaison, employés auparavant pour des missions gouvernementales (Au sein de l'escadron d'entraînement de transport et de calibration) et convertis par Dassault et Thales en appareils de surveillance maritime. Pour cela les Falcon 50 ont été équipés d'un radar Ocean Master 100, d'un système optronique infrarouge rétractable, d'un système de mission et d'une console opérateur. Des hublots ont aussi été installés pour permettre à l'équipage d'effectuer des recherches à l’œil nu. Sabena s'est chargé d’intégrer une capacité de communication par satellite.

Ces quatre Falcon 50MS ne sont pas strictement identiques aux Falcon 50MI réceptionnés par la flottille 24F au début des années 2000. En effet ces derniers sont dotés de capacités d'intervention qui n'ont pas été intégrées pour l'instant sur les quatre appareils modifiés. Les quatre premiers Falcon 50MI peuvent larguer une chaîne SAR (Search & Rescue), des équipements de sauvetage et de survie, pour venir en aide à des naufragés. Il est prévu que les quatre Falcon 50MS soient dotés à l'horizon 2017-2018 de capacités de largage d'une chaine SAR de taille réduite.

Un Falcon 50M de la 24F a participé le 19 mai à la recherche des traces du vol EgyptAir MS804 en Méditerranée orientale.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.