Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de combat Actualité Défense

La Malaisie retarde l'acquisition de nouveaux avions de combat

La Malaisie aurait pu représenter un nouveau succès à l'export pour le Rafale de Dassault. © Dassault Aviation

La Malaisie souhaiterait suspendre son projet d'acquisition d'avions de combat, selon des informations recueillies par Reuter. Les menaces terroristes dans la région poussent Kuala Lumpur à investir davantage dans des moyens de surveillance.

Il faudra donc attendre encore quelques années avant que la Malaysian Air Force acquière de nouveaux avions de combat. Le sujet était déjà sur la table en 2015. Le projet avait été retardé une première fois en raison de la baisse du coup du baril. Cette fois, ce sont les problèmes de sécurité qui en sont à l'origine.

En effet, les Philippines sont touchées par le terrorisme et le groupe Etat Islamique. La Malaisie, située en face, mène régulièrement des missions de surveillance aériennes, notamment au niveau de l'île de Borneo, qu'elle partage avec Bruneï et l'Indonésie. Pour cela, Kuala Lumpur chercherait désormais à renforcer ses moyens de surveillance.

La Malaysian Air Force souhaitait initialement acquérir 18 avions de combat, pour un investissement de 2 milliards de dollars. Ils devaient venir remplacer la flotte vieillissante de 10 MiG-29. Selon les premières informations, qui n'avaient pas été confirmées par la Malaisie, le Rafale de Dassault et l'Eurofighter Typhoon de BAE étaient en compétition.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.