Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

La Chine dépasse (déjà) son record de 2016

Mission double pour la constellation BeiDou 3, le 29 juillet depuis Xichang © CAST

En juillet, la Chine a porté à 22 le nombre de ses lancements orbitaux effectués depuis le mois de janvier : un record historique, qui pourrait être presque doublé d’ici la fin de l’année.

Au cours de toute l’année 2016, la Chine avait procédé à 22 tentatives de lancement, qui s’étaient soldées par 20 succès, 1 échec partiel et 1 échec en vol – son record. Cette année, en seulement sept mois d’activité, le nombre de tentatives de lancement a atteint celui de 2016, mais cette fois avec un taux de réussite de 100 %. Et 2018 est loin d’être terminée…

 

282 lancements Longue Marche en 48 ans.

En juillet, ce sont quatre nouvelles missions qui ont été menées à l’aide de fusées Longue Marche, qui totalisent 282 vols depuis avril 1970.

Le 9 juillet, lancés depuis la base de Jiuquan, les deux premiers satellites d’observation de la Terre du Pakistan, PRSS 1 et PakTes 1A, ont été placés sur orbite basse héliosynchrone. Le premier a été fourni par l'Académie des technologies spatiales de Chine (Cast), et le second est un démonstrateur technologique développé par la Commission pakistanaise de recherche sur l’espace et la haute atmosphère (Suparco).

La deuxième mission est intervenue 17 heures après la précédente, cette fois depuis la base de Xichang et vers une orbite de transfert géostationnaire. Il s’agissait d’y poster le satellite IGSO 7, afin d’améliorer la couverture de la constellation pour le positionnement BeiDou 2, actuellement en service.

La troisième mission, effectuée le 29 juillet, est également partie depuis Xichang et visait une orbite moyenne. Elle a ajouté les satellites BeiDou 3 M5 et M6, deux nouveaux composants de la constellation BeiDou de troisième génération, qui doit entrer en service en 2020.

La dernière mission chinoise du mois de juillet, la 63e de l’année à travers le monde, a eu lieu deux jours plus tard, depuis la base de Taiyuan. Un nouveau satellite d'observation de la Terre à haute résolution, Gaofen 11, a été placé sur orbite basse héliosynchrone.

 

Objectifs très ambitieux en 2018.

Avec ces quatre nouveaux lancements, la Chine a pris la première place du podium des nations les plus actives en 2018, devant les Etats-Unis (20 réalisations) et la Russie (10 réalisations). C’est déjà plus de la moitié des objectifs qu’elle s’était fixés pour cette année, à savoir 35 à 40 missions.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.