Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Hélicoptères militaires

La Belgique déploie des NH90 au Gabon pour un exercice militaire

Un Antonov a embarqué deux NH90 à destination du Gabon. © Composante Air

Le 11 septembre, la Composante Air belge a annoncé le déploiement de deux NH90 au Gabon dans le cadre d'un exercice militaire. C'est la première fois que ces voilures tournantes sont envoyées à l'étranger.

Cette mobilisation de moyens aériens s'inscrit dans le cadre de l'édition 2017 de l'exercice Tropical Storm. La Composante Air « engagera également trois avions de transport C130 et deux hélicoptères A109 », rapporte-t-elle.

Les NH90 ont été transportés au Gabon via un Antonov depuis Beauvechain. « Il a été décidé, pour des raisons économiques et opérationnelles, de les embarquer vers leur destination ; ce qui limite le nombre d'heures de vol de ces machines », explique la Composante Air. La maintenance s'en trouve également réduite.

Les NH90 de la 18ème escadrille permettront aux militaires belges de s'entraîner sur ces machines dans des conditions climatiques bien différentes que celles rencontrées en Belgique. Ainsi, « la composante Air s'occupe de tous les transports du personnel et de l'équipement tout en s'entrainant de façon intensive avec ses appareils ». L'objectif, si l'exercice s'avère concluant, pourrait être de déployer ces voilures tournantes au Mali, en soutien des forces françaises.

La Brigade Légère de la Composante Terre sera également déployée au Gabon lors de cet exercice. Les para-commandos s'entraîneront aux côtés des militaires gabonais. « Une attention particulière de l'exercice se focalisera autour des opérations spéciales et des tactiques spécifiques de para-commandos dans des conditions climatologiques propres à l'Afrique », rapporte le ministère de la Défense belge.

Les parachutistes gabonais seront entraînés par des instructeurs belges et sauteront depuis les C-130.

Cet exercice durera un mois, du 15 septembre au 15 octobre, et mobilisera, en plus des sept aéronefs, 800 militaires belges ainsi que des moyens terrestres et médicaux.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Ysgawin HADDAD
    le 20/09/17 à 09h43

    Décidément, "loueur d'An-124", c'est un bon créneau !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.