Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

La Belgique choisit le F-35

La livraison des 34 F-35A belges débutera en 2023. © Lockheed Martin

Le conseil des ministres belge a sélectionné ce jeudi le F-35A de Lockheed pour succéder à sa flotte actuelle de F-16. Le contrat prévoir la livraison de 34 F-35 A à partir de 2023, date de début du retrait des F-16 belges. Cette annonce signe la fin d’une longue procédure qui a brillé autant par ses soubresauts que par sa réelle transparence qui permet notamment de se faire une idée très précise des modalités du contrat passé entre la Belgique les Etats-Unis. Le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, a ainsi précisé que la Belgique a fait « une sérieuse économie » par rapport au budget initialement prévu. Le montant initial de l’achat est estimé à 3,8 milliards d’euros plus 200 millions de réserve. Ce montant comprend le prix d’achat des avions, de l’armement et la formation des pilotes auxquels il convient d’ajouter les investissements, comme la construction des hangars, le carburant et les voyages pour l’écolage des pilotes en Arizona. La Belgique est en effet en train de mettre fin à sa filière de formation propre et la confiera au pays fournisseur du chasseur choisi, à savoir les Etats-Unis. La facture s’élève donc à 4 milliards alors que dans le projet initial, elle était de 3,6 millions plus un million d’investissements, soit 4,6 milliards. Sur les 40 ans de vie estimée de l’avion, le coût total prévu est donc de 12,4 milliards au lieu des 15 annoncés.

Si rien d’officiel  n’a été confirmé à cet égard, le Premier ministre, Charles Michel, semble avoir une idée assez précise de l’usage qui pourrait être fait des 600 millions d’économies ainsi dégagés. La moitié pourrait être consacrée au préfinancement des retours sociétaux – anciennement appelés retours économiques – prévus dans le cadre du contrat. Les 300 autres millions seraient injectés dans le futur projet de défense européen porté par le duo franco-allemand, le Scaf, auquel le gouvernement belge espère toujours bien pouvoir prendre part même s’il a décidé d’acheter des chasseurs américains. Et comme la Belgique tient à ménager TOUS ces alliés, elle a annoncé dans le même temps l’achat de deux systèmes de drones Male (Medium Altitude, Long Endurance) de type Reaper et un partenariat avec la France pour l’achat de 442 véhicules blindés pour les unités de combat de la composante Terre. "Avec les différents achats encore prévu (frégates, chasseurs de mines …), nous attendrons un ratio  50/50 entre l’Europe et les Etats-Unis", a conclu le Premier ministre belge.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.