Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

L'OTAN et l'Union Européenne renforcent leur coopération

L'OTAN et l'UE vont renforcer leur coopération dans le domaine de la mobilité militaire et de la lutte antiterrorisme. © OTAN

Suite à une réunion des ministres des affaires étrangères, l'UE et l'OTAN ont annoncé, le 5 décembre, le renforcement de leur coopération. Dans un premier temps, trois axes d'effort ont été définis.

L'Union Européenne et l'OTAN renforceront ainsi leur coopération dans le domaine de la mobilité, de la lutte contre le terrorisme et de la place des femmes dans le domaine de la sécurité.

Concernant la mobilité aérienne, l'OTAN et l'UE estiment qu'il s'agit d'un élément crucial pour la conduite d'opérations et pour les interventions. En effet, les forces, notamment aériennes, doivent pouvoir être mobilisées rapidement. De même, leur déplacement à travers l'Union et la zone OTAN doit pouvoir se faire sans encombre. Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stottenberg, a ainsi déclaré : « déplacer nos forces et nos équipements rapidement est vital pour notre sécurité. Cela signifie que nous avons besoin de procédures pour pouvoir traverser rapidement les frontières. De même, nous avons besoin de capacités de transport suffisantes ainsi que d'infrastructures robustes ». Un grand nombre d'Etat Membres de l'OTAN faisant également partie de l'Union, favoriser la coopération dans ce champ est donc une nécessité. Jens Stottenberg rappelle ainsi qu'il serait peu productif de ne pas établir les mêmes règles au sein de ces deux organisations et qu'une harmonisation des procédés est fondamentale.

Dans le cadre de la lutte antiterroriste, l'OTAN et l'UE ont décidé de favoriser les échanges de renseignements. En effet, il a souvent été mis en avant que les opérations de lutte contre le terrorisme ou encore la prévention des attaques pouvaient être entravées par l'absence de coopération.

La haute représentante de l'Union Européenne pour les Affaires Etrangères et pour la politique de sécurité a insisté sur le fait que cette coopération UE/OTAN ne venait en aucun cas entraver la réalisation de la coopération structurée permanente, dans laquelle 23 Etats européens se sont engagés. « Nous ne cherchons pas à transformer l'UE en alliance militaire mais nous souhaitons tirer le meilleur profit des instruments que nous avons, dont ceux de défense. Il ne s'agit pas d'une concurrence, seulement d'une complémentarité », a-t-elle ajouté.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.