Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Eurosatory 2016

L'Irak reprend le contrôle de son territoire contre Daech : le rôle des hélicoptères et drones

La composante hélicoptères de l'armée irakienne est très utilisée contre Daech © DR

 

C'est à l'occasion d'une conférence organisée durant le salon Eurosatory que le général irakien Al Maliki, Commandant de l'aviation légère de l'armée de terre (ALAT) irakienne, répondant à l'invitation de son homologue français, le général de la Motte, a partagé un très intéressant retour sur expérience de l'engagement de la composante hélicoptère et drone irakiens contre Daech.

 

Le général Al Maliki a tout d'abord relevé une véritable inversion de tendance dans la lutte contre le mouvement islamiste. D'une occupation de 40% du territoire irakien, Daech ne contrôle plus aujourd'hui que 10% de l'Irak.

 

Hélicoptères

 

L'ALAT (Aviation Légère de l'armée de terre) irakienne est systématiquement engagée en première ligne dans la lutte contre le mouvement terroriste. Le sol étant souvent très hostile à des actions de fantassins (terrains minés, pièges etc...). Résultat, ce sont plus de 140 000 opérations héliportées qu'a réalisé la composante hélicoptère de l'armée irakienne ! Au final, si la progression et les résultats sont notables, ce sont tout de même 310 hélicoptères irakiens qui ont été touchés, dont 36 détruits et 50 pilotes tués. Le général Al Maliki a tout de même dressé un bilan impressionnant : plus de 11 000 combattants de Daech et 2700 sympathisants non armés ont été tués, 1800 véhicules ont été détruits et plus de 450 véhicules piégés ont été neutralisés ! 130 sites de fabrications d'armements de Daech ont été détruits sur le territoire irakien et 110 centres de commandements. Plus d'une centaine de leaders de Daech a été tué. Afin d'assister les réfugiés, l'ALAT irakienne a transporté 650 tonnes d'aide (nourriture...) et organisé 12 opérations majeures de déploiement de troupes.

 

La reprise de Falloujah, véritable centre névralgique de Daech est aujourd'hui la mission de l'armée irakienne, a continué le général commandant l'ALAT irakienne. Déjà 140 km2 ont été libérés, il reste cependant le centre ville de 120 km2 à réoccuper,, « le challenge à venir » a commenté le général Al Maliki. «  Nous avons un besoin permanent d’hélicoptères » a précisé le général.

 

Drones

 

L'armée irakienne met en œuvre à la fois des drones armés (probablement des Predator américains) et de surveillance (Scan Eagle). Les drones armés totalisent plus de 1400 heures de vol. 250 missiles ont été engagés contre 215 cibles, avec un taux de réussite proche des 99% a précisé le général Al Maliki. Il s'agit de la première utilisation de drones par une armée du monde arabe a t-il continué « les drones sont très utiles » a conclu le général Al Maliki, malgré des contraintes très fortes (vents...). Aucune perte de drone n'a été enregistrée, alors que leur utilisation a permis « une couverture complète du territoire irakien ».

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.