Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Constructeurs Actualité Hélicoptères civils Actualité Industrie

L'hélicoptère russe VRT 500 présenté à Milan en maquette

La maquette du VRT 500, telle qu'elle a été présentée à Milan. © ItalDesign

Le VRT 500 a été présenté cette semaine à Fuorisalone, qui fait partie de la semaine du design de  Milan qui se tient du 8 au 14 avril à Milan, en Italie. La maquette de l'appareil est présenté sur le stand d'ItalDesign, une des sociétés ayant développé le VRT500.

Actuellement, Russian Helicopters se consacrent à la documentation de construction de la machine, étape qui devrait être terminé à la fin 2021, avec le démarrage de la production du VRT 500 à l'usine d'Ulan-Ude.

L'appareil présente la particularité d'être équipé d'un rotor coaxial, technique héritée de Kamov. Le VRT 500 dont la masse maximale au décollage est de 1,6 t et qui permettra de transporter cinq personnes. La configuration coaxiale retient deux rotors contrarotatifs équipés de trois pales chacun, un empennage avec deux stabilisateurs et des patins d'atterrissage.

Elle a été sélectionnée en vertu de sa compacité, de son rendement supérieur en vol stationnaire et d'une sécurité plus élevée, comparée à celle d'un hélicoptère équipé d'un rotor de queue classique.


Le constructeur considère que les principaux avantages du VRT 500 par rapport à ses rivaux sont son prix (équivalant à celui du Bell 505 et inférieur à celui de l'Airbus Helicopters EC120 ou H125), ses coûts opérationnels bas et sa grande cabine. Cette dernière devrait représenter un volume de 5,3 m3 , soit environ 25 % de volume supplémentaire par rapport aux Bell 505 et autres EC120. L'appareil devrait atteindre une vitesse de 250 km/h, avec une autonomie de 860 km et une masse utile de 730 kg.

L'appareil présente la particularité d'être équipé d'un rotor coaxial, technique héritée de Kamov mais qui n'était jusqu'alors réservée qu'aux machines d'une certaine masse, à la différence du VRT 500 dont la masse maximale au décollage est de 1,6 t et qui permettra de transporter cinq personnes. La configuration coaxiale retient deux rotors contrarotatifs équipés de trois pales chacun, un empennage avec deux stabilisateurs et des patins d'atterrissage. Elle a été sélectionnée en vertu de sa compacité, de son rendement supérieur en vol stationnaire et d'une sécurité plus élevée, comparée à celle d'un hélicoptère équipé d'un rotor de queue classique.

Le constructeur considère que les principaux avantages du VRT 500 par rapport à ses rivaux sont son prix (équivalant à celui du Bell 505 et inférieur à celui de l'Airbus Helicopters EC120 ou H125), ses coûts opérationnels bas et sa grande cabine. Cette dernière devrait représenter un volume de 5,3 m3 , soit environ 25 % de volume supplémentaire par rapport aux Bell 505 et autres EC120. L'appareil devrait atteindre une vitesse de 250 km/h, avec une autonomie de 860 km et une masse utile de 730 kg.

L'appareil présente la particularité d'être équipé d'un rotor coaxial, technique héritée de Kamov mais qui n'était jusqu'alors réservée qu'aux machines d'une certaine masse, à la différence du VRT 500 dont la masse maximale au décollage est de 1,6 t et qui permettra de transporter cinq personnes. La configuration coaxiale retient deux rotors contrarotatifs équipés de trois pales chacun, un empennage avec deux stabilisateurs et des patins d'atterrissage. Elle a été sélectionnée en vertu de sa compacité, de son rendement supérieur en vol stationnaire et d'une sécurité plus élevée, comparée à celle d'un hélicoptère équipé d'un rotor de queue classique.

Le constructeur considère que les principaux avantages du VRT 500 par rapport à ses rivaux sont son prix (équivalant à celui du Bell 505 et inférieur à celui de l'Airbus Helicopters EC120 ou H125), ses coûts opérationnels bas et sa grande cabine. Cette dernière devrait représenter un volume de 5,3 m3 , soit environ 25 % de volume supplémentaire par rapport aux Bell 505 et autres EC120. L'appareil devrait atteindre une vitesse de 250 km/h, avec une autonomie de 860 km et une masse utile de 730 kg.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.