Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Actu RH Actualité Aviation Civile Actualité Formation Actualité pilotes

L'ESTACA propose aussi une formation de pilotes à ses futurs ingénieurs

L'ESTACA propose à ses élèves ingénieurs de la filière aéronautique la possibilité de suivre également une formation de pilote de ligne © Lufthansa

Obtenir les qualifications de pilote de ligne tout en poursuivant ses études d'ingénieur, c'est possible. Mais, à l'ESTACA. L'école propose en effet, à compter du mois de mars 2017, la possibilité de suivre un double cursus pour ses étudiants de la filière aéronautique des campus Paris-Saclay à Saint-Quentin-en-Yvelines et du campus Ouest à Laval.

Il y a bien sûr des conditions : avoir validé la 3ème année d'études d'ingénieur pour passer en 4ème année, réussir une évaluation préalable et avoir un certificat d'aptitude médicale spécifique. La formation, assurée par Aéropyrénées dans le cadre d'une convention de partenariat, est découpée en deux phases distinctes.

Une partie théorique de 25 jours au total, répartis sur la fin de la 3ème année et la 4ème année, permet de de valider les 14 certificats indispensables de l'ATPL théorique pour passer à la phase de vol. La partie pratique s'étale sur neuf mois avec 206 heures de vol, une centaine d'heures de cours au sol et des heures de briefing et débriefing suite aux vols. A l'issue de cette phase, si elle est réussie, l'étudiant aura obtenu toutes les qualifications professionnelles en vol : CPL, IRME, MCC.

La décision de l'ESTACA de proposer ce double cursus s'appuie sur un double constat. D'abord, le fait que certains étudiants de l'école suivaient une formation de pilotage en parallèle à leurs études et que de nombreux anciens de l'ESTACA sont devenus pilotes. Ensuite, la demande mondiale en pilotes de ligne qui est évaluée à 600 000 nouveaux navigants techniques sur les 20 prochaines années.

Le coût de la formation de pilote de ligne à l'ESTACA frôle les 67 000 euros.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Garjonaud Jean-Pierre
    le 15/12/16 à 10h21

    67 000 euros ! rien que ça ? les gars, essayez d'être un peu meilleurs à l'école, en maths et tout le reste, et vous pourrez faire - au choix - l'ENAC/Pilote, l'Ecole de l'air, l'Ecole Navale, Sup'Aéro, voire même Polytechnique, vous pourrez faire cosmonaute, pilotes d'essais... et ça ne vous coutera rien ! Maintenant si vous êtes mauvais et que vos parents ont de l'argent.... pourquoi se donner du mal ? les études sont faites pour ceux qui n'ont pas pu faire autrement.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.