Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de combat Actualité Défense

L'Espagne rejoint officiellement le projet SCAF

Les ministres de la défense française, allemande et espagnole ont signé une lettre d'intention pour le programme SCAF. © Ministère des Armées

L'Espagne a officiellement rejoint le projet initié par le couple franco-allemand et visant à mettre au point le système de combat aérien du futur.

Le 14 février, en parallèle de la ministérielle de l'OTAN qui s'est tenue à Bruxelles, les ministres de la Défense française, allemande et espagnole ont signé une lettre d'intention venue officialiser l'entrée de l'Espagne dans le programme SCAF – système de combat aérien du futur. La France et l'Allemagne avait fait part au préalable à l'Espagne du contenu de la lettre d'intention signée par les deux partenaires en juin 2018, ainsi que du besoin de haut niveau qui avait été défini par les Etats-majors des deux pays, documents auxquels l'Espagne a adhéré.

L'Espagne avait fait part au couple franco-allemand de sa volonté de rejoindre ce projet dès le mois de décembre dernier. La ministre espagnole, Margarita Robles, avait ainsi fait parvenir une demande écrite à ses homologues. Il était alors estimé que la participation espagnole à ce programme pourrait représenter 25M€.

La participation de l'Espagne au programme SCAF, dont les modalités restent à définir, devrait permettre la modernisation de la flotte d'avions de combat de l'Ejercito del Aire. « Au cours des prochaines années, avant 2025, l'Ejercito del Aire devra remplacer vingt chasseurs F-18 situés sur la base de Gando (aux Canaries) ; et d'ici 2030, les 65 restants », avait ainsi détaillé le ministère de la Défense espagnol. En France, le nouvel avion de combat viendra remplacer les Rafale et en Allemagne les Eurofighter à l'horizon 2040.

Le SCAF vise ainsi à développer un système de systèmes, s'articulant autour d'un avion de combat de nouvelle génération (dont les premiers démonstrateurs devraient être présentés lors du prochain salon du Bourget), de drones de combat et de renseignement, de missiles, le tout mis en réseau en s'appuyant sur des technologies satellitaires.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.