Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité Missiles

L'Espagne est plus que jamais sur l'agenda de MBDA

Antoine Bouvier, le président de MBDA, veut plus que jamais faire de l'Espagne, le cinquième pays MBDA. © Cyrille Cosmao

L'arrivée puis l'intégration de l'Espagne comme cinquième pays MBDA est toujours une des priorités d'Antoine Bouvier, le président du missilier européen. Un long chantier commencé en 2002 avec le programme Meteor.

Le président de MBDA, Antoine Bouvier, est plus que jamais déterminé à faire de l'Espagne "le cinquième pays MBDA". Le missilier européen en compte déjà quatre : la France, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Allemagne. Un long travail de conviction et un long chantier qui a démarré en 2002. En 2011, MBDA obtient, après une année de démarches, tous les agréments légaux pour être reconnu par le ministère espagnol de la Défense comme un industriel local à part entière. La première étape de ce long processus a été l'arrivée des industriels espagnols sur le programme de missile air-air de longue portée Meteor en 2002. par le biais de la création d'une nouvelle société baptisée Inmize dans laquelle se trouvent notamment Indra et Izar, actionnaires à 50 % aux côtés de MBDA et d'Airbus (à l'époque EADS-Casa/ndlr).

Pour le président de MBDA, il s'agit désormais de passer à une nouvelle étape en proposant aux industriels espagnols de devenir "maître d'oeuvre industriel" à l'occasion d'un nouveau programme de missile, a-t-il souligné lors d'une rencontre avec les membres de l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE), ce mardi 19 septembre. D'autant que se profile une double fenêtre de tir. Celle ouverte par le dernier Conseil des ministres franco-allemand du mois de juillet dernier et qui pose non seulement les bases "d'un nouveau programme commun de missile tactique air-sol" mais aussi la mise en place d'un "cadre de coopération pour le prochain standard de l'hélicoptère Tigre".

Les opérateurs allemands, français et espagnols de l'hélicoptère d'attaque Tigre ont en effet décidé de reconfigurer leurs flottes respectives sur un seul standard, armement inclus, à l'horizon 2023/2024. "Les Tigre français utilisent du missile Hellfire (américain/ndlr), les Tigre espagnols du missile Spike (israélien/ndlr) et les Tigre allemands un mixte d'armement", souligne Antoine Bouvier qui espère que le futur Standard 3 des hélicoptères Tigre sera l'occasion "de reconverger vers une seule configuration" avec notamment un nouveau missile air-sol. Avec en arrière-plan, l'arrivée de l'Espagne comme "cinquième pays MBDA".

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.