Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité innovation technologique

L'envol de Stratobus

Nouveau visuel du Stratobus en version quadrimoteurs. © Thales Alenia Space

Le projet de dirigeable stratosphérique stationnaire Stratobus de Thales Alenia Space a été officiellement lancé mercredi 26 avril à Cannes.

Stratobus est un projet de R&D étudié depuis 2010 par Thales Alenia Space (voir A&C n°2491). Il concerne un dirigeable de 50 000 m3 (33 m de diamètre et 100 m de longueur), placé à une altitude de 20 km et capable de se maintenir en position stationnaire face au vent grâce à sa motorisation électrique. Le Stratobus pourra ainsi remplir des missions comparables à celles d'un satellite de télécommunications ou d'observation de la Terre : surveillance des frontières ou de sites critiques sur terre comme sur mer (vidéo protection des plates-formes off-shore), sécurité militaire (lutte contre le terrorisme, les trafics de stupéfiant), mais aussi contrôle environnemental (feux de forêts, érosion des plages, pollutions …).

 

Pour Jean-Philippe Chessel, chef du projet, Stratobus se situe « à mi-chemin entre drone et satellite, produit low cost avec une couverture régionale permanente. » C'est pour lui « le complément idéal d’une solution par satellite. Uniquement alimenté en énergie solaire et embarquant des technologies propres, le Stratobus a une empreinte carbone très faible, bien inférieure à celle d’un petit avion de tourisme ».

 

Le lancement d’un démonstrateur est prévu pour 2018, suivi du premier vol de qualification et de certification en 2020. D'après Thales Alenia Space, de nombreux prospects ont déjà été identifiés et le retour sur investissement devrait être réalisé en moins de trois ans à compter de sa commercialisation.

 

La journée de lancement officiel du programme a été marquée par la signature de contrats entre Thales Alenia Space, les partenaires industriels du programme, et Bpifrance. Airstar Aerospace se voit ainsi confier la réalisation de l’enveloppe équipée de dirigeable, Cmr-Prototec (Norvège) le stockage de l’énergie à bord, CNIM (Construction Navale Industrielle de la Méditerranée) la structure équipée, l’anneau et la nacelle, MMIST (Canada) le parachute de sauvegarde, Solutions F la propulsion électrique, et Tronico-Alcen le conditionnement de l’énergie à bord. Thales Alenia Space, chef de file du projet a en charge le système, l’avionique, les générateurs solaires et la certification de l’aéronef.

Inscrit dans le cadre des programmes d'investissement d'avenir, le projet Stratobus va recevoir une aide de 17 M€, qui doit permettre le développement des technologies nécessaires durant deux ans et la réalisation d’un démonstrateur. Un financement supplémentaire d'environ 3 M€ devrait être assuré par quatre régions.

 

François Bernardini, maire d’Istres, vice-président de la métropole Aix Marseille Provence et président du Conseil de Territoire d'Istres, assistait à la signature de cet accord industriel., et s'en est félicité : « En confirmant la construction du prototype dans le Hangar Mercure à Istres, Thales Alenia Space et le consortium qu’il réunit envoient un signal fort pour le développement de la filière stratégique du dirigeable et plus particulièrement en direction des acteurs industriels locaux et régionaux. Cette annonce vient aussi souligner combien l’engagement des collectivités locales a été essentiel pour conduire à cette première étape industrielle qui en appellera d’autres. En effet, c’est sur ma proposition que l’intercommunalité Ouest Provence avait acheté en 2013 le Hangar Mercure au groupe Dassault Aviation. Et nous nous sommes dès lors positionnés avec le soutien du Cluster Safe pour accueillir le projet. Je suis heureux pour le territoire d’Istres, mais au-delà pour l’ensemble du territoire métropolitain qui voit l’un de ses six principaux projets industriels entrer dans une phase opérationnelle, porteuse d’investissements lourds et de retombées économiques majeures. »

 

Jean-Loic Galle, PDG de Thales Alenia Space, a pour sa part déclaré : « Le nouveau marché des HAPS (High Altitude Pseudo Satellite), évalué à 1 Md$ d’ici à 2020, attend son produit, et avec un horizon à 500 km, nous sommes convaincus que le Stratobus prendra une grande part de ce marché. »

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.