Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Constructeurs Actualité transport aérien

L'ATR 42-600 réussit ses tests en haute altitude en Chine

ATR China Tour © ATR

Ce "Démo-tour" s'est tenu dans plusieurs aéroports de la province montagneuse du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine.

Le 12 novembre s'est achevé la démonstration des performances en haute altitude de l'ATR 42-600 dans la province montagneuse du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine. Arborant une livrée spéciale aux couleurs de la Chine, avec notamment les mots "Aigle des Montagnes" en mandarin, l'ATR 42-600 a notamment décollé et atterri à Diqing, situé à 3287 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'aéroport le plus haut jamais desservi par un ATR 42-600 et pour lequel il est entièrement certifié. 

"Une fois arrivé à Diqing, l'ATR 42-600 avait enregistré un nouveau record, atteignant ses plus hautes altitudes en termes de décollage et d'atterrissage. Le fait qu'il fonctionne parfaitement depuis des aérodromes difficiles tout en offrant les coûts opérationnels les plus bas montre qu'il s'agit de la solution moderne idéale pour renforcer la connectivité régionale de la Chine. Aucun autre avion régional en production ne pourrait desservir régulièrement Diqing dans le contexte de l'aviation générale, ceci démontre la flexibilité et ses performances remarquables, même par temps chaud et à haute altitude, dans un environnement difficile", a déclaré Stefano Bortoli, président exécutif d'ATR

Les performances en altitude de l'ATR 42-600 sont complétées par sa nouvelle suite avionique Standard 3. Il est doté de la fonctionnalité RNP-AR 0,3/0,3 ("Required Navigation Performance"), offrant une précision de guidage de 0,3 mille nautique, permettant une navigation plus précise en phase de décollage et d'atterrissage et un avantage opérationnel certain pour les aéroports situés en zone montagneuse. 

ATR estime que la Chine aura besoin de 1100 avions à turbopropulseurs pour desservir ses segments en développement de l'aviation régionale (300) et générale (800). Les appareils régionaux représentent actuellement seulement 2% de la flotte régionale en Chine, contre une moyenne de 25% à l'échelle mondiale. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.