Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Missiles

L'armée de Terre réceptionne les premiers missiles MMP

Le MMP devrait offrir un saut capacitaire important par rapport au Milan ER © MBDA-ICHAPUIS

50 missiles moyenne portée MMP et 20 postes de tir ont été livrés entre le 15 et 23 novembre à l'armée de Terre.

La livraison de ces premiers missiles a été autorisée par la DGA. Des tirs étatiques à vocation technico opérationnelle ont été réalisés entre août et octobre 2017 à Bourges au centre DGA technique terrestres avec la section technique de l'armée de Terre (STAT). Des essais qui ont confirmé les performances du système a annoncé le ministère des armées.

Le MMP sera livré aux unités à partir de début 2018. Tous les régiments d'infanterie et de cavalerie seront progressivement dotés du MMP. D'ici 2025, 1750 missiles et 400 postes de tir doivent être livrés. Le MMP devrait pouvoir être déployé en opération à partir de la mi 2018.

Le MMP a été développé par MBDA. Il remplacera les missiles Milan, HOT et ERYX au sein de l'armée de Terre. Le nouveau missile a été développé pour pouvoir traiter une grande diversité de cibles (Véhicules, infrastructures, personnel) dans tous types d'environnements, de jour comme de nuit. Il doit pouvoir être mis en oeuvre par de petites unités autonomes. La protection du tireur et la limitation des dégâts collatéraux étaient également demandés par l'armée de Terre.

Le MMP est doté d'un autodirecteur TV haute définition et infrarouge non refroidi. Le système est également équipé d'une centrale inertielle. Il peut ainsi être tiré sur coordonnées sans que le tireur n'ai la cible en visuel. Une liaison de données par fibre optique permet au tireur de recevoir en temps réel les images prises par l'autodirecteur. Il peut ainsi garder le contrôle du missile jusqu'à qu'il touche sa cible. Le missile peut aussi être tiré en mode tir et oublie. L'autodirecteur et la charge militaire unique ont été conçus pour être polyvalents. Le missile peut adopter une trajectoire directe ou en parabole en fonction des cibles.

Le MMP est équipé d'un double système de propulsion. Un éjecteur permet au missile de sortir de son poste de tir a vitesse limitée afin de permettre les tirs en milieu confiné. Le propulseur de croisière se met ensuite en route. 

Des simulateurs ont aussi été livrés. Ces systèmes emploient des postes de tir et des missiles factices. Les personnel de l'armée de Terre peut ainsi être formé sans recourir à des tirs réels. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.