Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

KC-46 : l'USAF réceptionnera un premier appareil avant la fin de cette année

L'USAF doit réceptionner son premier KC-46 fin 2017 © Boeing

Boeing estime que le programme KC-46 pourra rattraper les retards accumulés avec la livraison à l'US Air Force, d'ici la fin de l'année 2017 d'un premier appareil . Selon le constructeur américain les essais de développement du futur ravitailleur en vol de l'US Air Force sont désormais terminés. Boeing a figé la configuration de son KC-46 Pegasus et les essais actuels ont principalement pour objet la certification de l'appareil. C'est donc un avion doté de toutes les capacités attendues qui devrait être livré en fin d'année à l'USAF. A partir de 2018, le rythme de livraison devrait être soutenu. Une vingtaine d'appareils sont en cours d'assemblage. Fin 2018, 18 appareils devraient avoir été livrés estime Boeing.

Boeing annonce qu'en conséquence le calendrier de production devrait être respecté, compensant ainsi les retards enregistrés durant les phases de développement et d'essais. Pour l'heure 34 KC-46 ont été commandés dans le cadre de trois lots de production de pré série LRIP (Low Rate Initial Production). Au total, l'US Air Force a annoncé vouloir commander 179 appareils dans un premier temps. Mais Boeing estime que la commande finale pourrait être plus importante étant donné que l'USAF opère actuellement environ 400 ravitailleurs en vol. Le Japon a aussi annoncé son attention d'acquérir le Pegasus mais le contrat n'a pas encore été signé. 

Les essais de certification vont donc se poursuivre jusqu'à la fin de l'année 2017 avec six appareils. Ces prototypes et les 767 modifiés ont accumulés plus de 1 600 heures de vol. Plus de 1 200 contacts ont été réalisés avec des appareils ravitaillés. Aussi bien avec la perche centrale rigide (Boom), la perche souple centrale ou les deux perches souples placées en nacelles sous la voilure. 

Le KC-46 est une version militarisée du Boeing 767. L'appareil a été conçu pour le ravitaillement en vol mais aussi le transport de fret et de personnel. Boeing insiste sur le fait qu'il s'agit d'un appareil de combat équipé de nombreux moyens de communication (HF, VHF, Satcom, L-16) et de moyens d'autoprotection (Système d'alerte radar et contremesures IR). Pour plus de discretion le KC-46 a été équipé de système visuels permettant des ravitaillement de nuit, sous jumelles de vision nocturne, toutes lumières éteintes. Le boom (Perche rigide) est dérivé de celui du KC-10 dont il reprend l'aérodynamique. Mais le système a été totalement modifié, en particulier en terme de redondances. Les consoles permettant d'opérer ce système ont également fait l'objet de développements spécifiques. L'opérateur dispose en effet d'une vision en 3D grâce à des lunettes adaptées. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.