Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de combat Actualité Défense

JF-17 : le Nigeria renforce ses capacités aériennes

Le Pakistan est pour le moment le seul utilisateur du JF-17. © Pakistan Air Force

Les documents budgétaires portant sur l'année 2018 viennent confirmer la volonté du Nigeria de se doter d'avions de combat JF-17. Le budget alloué à la Défense prévoit également l'acquisition d'hélicoptères Agusta AW109 Power et d'un drone.

Ce seront donc près de 30 millions d'euros (soit 13 milliards de Naira) qui seront alloués pour le paiement d'une partie des JF-17. Cette somme inclut également le soutien et les pièces de rechange. Le document budgétaire annonce l'acquisition de trois appareils, produits par le Pakistan et la Chine.

En parallèle, le Nigeria prévoit d'allouer 15 millions d'euros (soit 6,8 milliards de Naira) pour s'équiper de deux hélicoptères Agusta AW109 Power. Cette voilure tournante, à usage dual, viendra renforcer les capacités de l'armée de l'air nigériane dans la conduite de missions de recherche et sauvetage, de maintien de l'ordre, de reconnaissance, de renseignement, de surveillance ou encore d'appui aérien rapproché.

Enfin, le budget du Nigeria prévoit également l'acquisition d'un drone pour la marine, dont le modèle n'a pas été spécifié. Pour cet aéronef, un peu moins de 750 000 euros (333 millions de Naira) sont prévus.

L'acquisition de trois JF-17 fera du Nigeria le premier client export de l'appareil. Développé par la Chine et le Pakistan, le projet de cet avion de combat a vu le jour dans les années 80. Ce n'est qu'à partir de 1999 que le Pakistan s'associe au développement de l'appareil. Le JF-17 fait son premier vol quelques années plus tard en 2003. En 2009, le premier aéronef sort d'usine et le JF-17 Thunder entre en service au sein des forces pakistanaises l'année suivante.

En attendant l'arrivée des JF-17, le Nigeria devrait recevoir prochainement 12 Super Tucano. Conçu par Embraer, ce turbopropulseur peut emporter jusqu'à 1 500 kg d'armements.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.