Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Interview de Jean-Pierre Raffarin, Président de la commission défense du Sénat

retrouvez l'interview de Jeau-Pierre Raffarin dans le prochain Air & Cosmos © A&C

 

A l'occasion de l'université d'été de la défense qui se déroulera les 5 et 6 septembre à Paris, Air & Cosmos a rencontré l'un de ses organisateurs, le président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, Jean-Pierre Raffarin. Extraits

 

L’Université d’été de la défense se déroule à Paris, les 5 et 6 septembre. Qu’attendez-vous de cette quatorzième édition ?


Toutes les forces vives de la défense sont rassemblées à l’occasion de cette Université d’été de la défense. C’est donc une opportunité très privilégiée pour avoir des échanges approfondis, responsables, avec des impacts très concrets. Dans ce contexte, nous attendons d’abord une prise de conscience de la nécessité d’une mobilisation budgétaire en faveur de notre sécurité et de notre défense. Donc, le premier objectif est de dégager une conviction commune, au sein de la communauté de défense en France, que les ambitions budgétaires qui sont schématiquement exprimées par le chiffre de 2 % du PIB sont à la fois nécessaires et difficiles. Il faut pour cela de la lucidité et du courage !

 

La multiplication des opérations pèse sur les armées, qui ont du mal à régénérer leurs moyens. Est-ce un danger ?


L’emploi de nos forces est aujourd’hui au maximum de nos moyens. Toute nouvelle intervention française significative devra se faire au détriment d’un engagement actuel de nos forces. C’est donc très préoccupant. D’autant plus que de nouvelles menaces sont possibles. Cela nous impose à la fois un effort financier renforcé, mais également une certaine rationalisation de nos interventions. Je pense par exemple aux opint (opérations intérieures) qui sont venues s’ajouter aux opex (opérations extérieures), pour lesquelles notre réflexion doit être poursuivie. L’opération Sentinelle n’est pas un projet achevé. Par ailleurs, je suis personnellement avec une grande attention la situation en Libye et ses possibles impacts sur le Maghreb qui représentent, pour la France, une menace de premier rang.

 

Retrouver l'intégralité de cette interview dans le numéro 2512 d' Air & Cosmos daté du 2 septembre.

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.