Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Histoire

Gemini 12, la mission qui révéla Buzz Aldrin

Le premier "selfie" spatial de l'histoire. © NASA

Il y a 50 ans était lancée la dixième et dernière mission habitée du programme américain Gemini, pour un vol de près de quatre jours, destiné à préparer les missions lunaires. Buzz Aldrin en fut le héros.

Commandée par Jim Lovell (qui effectuait alors son deuxième vol spatial, à l’âge de 38 ans) et pilotée par Buzz « docteur rendez-vous » Aldrin (36 ans, premier vol), la mission Gemini 12 s’est déroulée a débuté le 11 novembre 1966, avec une dizaine de jours de retard –elle devait au départ être lancée au moment d’Halloween, comme en témoigne son écusson, dessiné par Aldrin lui-même.

Lancée de Cape Kennedy en Floride, à l’aide d’une Titan II, Gemini 12 a en particulier permis de réaliser un rendez-vous et un amarrage avec un étage-cible de fusée Agena, et trois sorties extravéhiculaires, dont une de 2h20 (un record pour l’époque). Toutes réalisées par Aldrin, ces EVAs avaient été pour la première fois préparées en piscine. 14 expériences scientifiques, médicales et technologiques avaient également été embarquées.

La mission, couronnée de succès, s’est achevée le 15 novembre, au terme de 3 jours et 22 heures de vol. Par la suite, Buzz Aldrin sera le deuxième homme à marcher sur la Lune, en juillet 1969, tandis que Jim Lovell commandera la mission Apollo 13, en avril 1970.

La capsule Gemini 12 est aujourd’hui exposée au planétarium Adler de Chicago, aux Etats-Unis.

Depuis quelques années, Buzz Aldrin revendique être l’auteur du premier « selfie » spatial de l’histoire, à l’occasion de sa première EVA, le 12 novembre 1966.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.