Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité transport aérien

French bee rebat déjà les cartes sur la desserte de la Réunion

XL Airways a annoncé qu'elle suspendait sa desserte de la Réunion pour huit semaines. © AIRBUS

Moins d'un an après avoir lancé sa desserte France-Réunion, French bee a déjà transporté plus de 131 000 passagers entre Paris et l'île de l'Océan Indien et contrôle déjà une part de marché de 15% sur la desserte. La low cost a aussi obligé la concurrence à adapter leurs capacités. 

XL Airways a annoncé dans un communiqué qu'elle allait suspendre sa desserte de la Réunion pendant huit semaines, de la mi-mars à la mi-juin 2018, avec un total de 24 allers-retours supprimés. "Nous avons mis en place les meilleurs tarifs mais les réservations ne suivent pas. Nous ne sommes pas les seuls à réduire notre programme de vols dans un contexte d'augmentation de la concurrence. Il s'agit pour nous de préserver la pérennité des lignes que nous avons au départ de la Réunion. Nous retrouverons un programme nominal pendant les vacances de Pâques et dès le retour de la haute saison", explique XL Airways dans un communiqué. 

"Nous avons effectivement une dégradation de la recette unitaire, comme tout le monde", expliquait quant à lui le PDG d'Air Austral, Marie-Joseph Malé, en marge de la présentation du partenariat stratégique avec Air Madagascar. Nous avions anticiper cet effet. C'est pour cela que nous avons travailler sur notre produit à bord, en particulier pour les classes supérieures et que nous avons travaillé à nous diversifier en termes de réseau. Il y a deux ans, la desserte Paris-Réunion représentait 72% des recettes de la compagnie. Maintenant, elle n'en représente plus que 56%". 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.