Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avion de combat Actualité Défense

Fin de la dernière opération extérieure des Mirage 2000N

Le Mirage 2000N sera retiré du service à l'été 2018. © Emmanuel Huberdeau

Les deux derniers Mirage 2000N déployés dans le cadre de l'opération Barkhane sont rentrés en Métropole. C'était le dernier déploiement en opération de ce type d'appareil.

Une page se tourne pour l'armée de l'Air avec la fin de la dernière opération extérieure du Mirage 2000N. Les deux appareils de l'escadron "La Fayette" qui étaient déployés dans le cadre de l'opération Barkhane depuis 4 mois sont rentrés en métropole il y a une semaine. 

Au cours de ce déploiement les appareils ont cumulés 500 heures de vol. 25 mécaniciens étaient présents pour s'occuper des appareils et deux rotations de trois équipages ont eu lieu.

Le Mirage 2000N est une version biplace du Mirage 2000 conçue pour la dissuasion nucléaire. Il peut cependant aussi emporter de l'armement conventionnel tel que des bombes non guidée Mk-82. L'appareil peut aussi emporter de l'armement guidé mais doit alors être employé avec un autre appareil ou des équipes au sol dotés de systèmes de désignation car le Mirage 2000N ne peut emporter de pod de désignation. En opération extérieur, les Mirage 2000N ont souvent été associés à des Mirage 2000D.

Le Mirage 2000N a été développé dans les années 1980. L'armée de l'Air voulait disposer d'une version dérivée des premiers Mirage 2000 (B et C) biplace, capable d'emporter le missile de croisière à charge nucléaire ASMP et pouvant effectuer des missions de pénétration. A partir de 1988, les Mirage 2000N assurent la mission permanente de dissuasion avec les Mirage IV. En 1996 le Mirage 2000N devient le seul porteur de l'arme nucléaire jusqu'en 2010. La mission est alors partagée avec le Rafale B qui deviendra cet été le seul vecteur de l'arme nucléaire au sein des Forces Aériennes Stratégiques. 

Les Mirage 2000N ont aussi été déployés à plusieurs reprises en opération extérieure. L’opération Crécerelle en 1995 en Bosnie-Herzégovine constitue leur baptême du feu. Les Mirage 2000N sont ensuite engagés en Libye, en Afrique et en Irak-Syrie. 

Il reste une dizaine de Mirage 2000N en service sur la base aérienne d'Istres. Ils prendront leur retraite cet été. Le "La Fayette" sera alors re crée à Saint Dizier et continuera ses missions sur Rafale B.
 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.