Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Aviation légère et d'affaires Actualité Constructeurs Actualité Industrie

Fin d'une légende : le PC-6 ne sera plus produit en 2019

Le légendaire Pilatus PC-6 verra sa production définitivement arrêtée en 2019. © Pilatus

Le Pilatus PC-6, produit depuis 1959, verra sa fabrication définitivement arrêtée en 2019.

Certains avions marquent leur époque. C'est notamment le cas du Pilatus PC-6, qui restera un appareil légendaire. Mais toute belle histoire a une fin. Au vu de ses mauvaises ventes ces deux dernières années, l'avionneur suisse a décidé de cesser la production de ce qui fut pendant longtemps son best-seller, le PC-6 Porter, construit depuis 1959. 

Cette décision devrait prendre effet en 2019, mais le constructeur aéronautique suisse déclare qu'il assurera le support et l'approvisionnement en pièces détachées pour les vingt ans à venir.

Le PC-6 est surtout reconnu pour ses capacités de décollage et d'atterrissage courts, sans parler de sa polyvalence qui en ont fait un appareil oeuvrant aussi bien dans le transport de parachutistes en Europe que celui du fret en Afrique.

Cinq cent machines ont été ainsi assemblées au fil des années dans l'usine de Stans, auxquels d'ajoutent une centaine d'appareils produits sous licence aux Etats-Unis.

"En raison de son âge, sans parler des problèmes de certification qui y seraient liés, le PC-6 ne peut faire l'objet de développements complémentaires", déclare Oscar Schwenk, président du conseil d'administration. "Le PC-6 nous a permis d'acquérir une reconnaissance à l'échelle mondiale, mais chaque produit a un cycle de vie qui arrive à terme à un moment ou un autre. C'est le cas pour le PC-6. Nous nous focalisons actuellement sur le lancement imminent du PC-24 sur le marché, qui porte d'ailleurs toutes les valeurs originales du PC-6".

Pilatus prendra des commandes de PC-6 jusqu'à la fin du second semestre 2018. Mais l'avionneur ajoute que le nombre d'appareils disponibles sera limité.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.