Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité PME / ETI Actualité sous-traitants

Figeac Aéro rachète Auvergne Aéronautique

Auvergne Aéronautique devient le pôle aérostructures du groupe Figeac Aéro. © Auvergne Aéronautique

Figeac Aéro poursuit méthodiquement sa ambition de devenir un acteur majeur de la sous-traitance aéronautique en Europe. Et le rachat des actifs d'Auvergne Aéronautique en est une nouvelle étape. Le sous-traitant auvergnat s'était déclaré en cessation de paiement et avait été placé en redressement judiciaire en septembre dernier, confronté à "des contraintes structurelles majeures".

Particulièrement exposé au carnet de commandes d'Airbus Helicopters, lui même confronté à une baisse de ses ventes d'hélicoptères, Auvergne Aéronautique souffrait aussi "d'une amélioration insuffisante de ses performances industrielles, en termes de délais de livraisons, de qualité et de tenue des coûts".

En rachetant Auvergne Aéronautique, Figeac Aéro se dote ainsi d'un pôle tôlerie et chaudronnerie dont les activités se répartissent sur trois sites (Clermont-Ferrand, Auxerre, Casablanca) et qui vient compléter ses domaines d'activités. Le site de Casablanca permet également à Figeac Aéro "d'augmenter considérablement sa capacité de production sur place". Le site emploie déjà 310 personnes.

L'unité de production de Clermont-Ferrand compte 337 employés. Figeac Aéro indique qu'il reprendra 97 % des salariés et qu'il fera de Clermont-Ferrand et de Casablanca "les pôles d'excellence chaudronnerie tôlerie du groupe" mais ne précise pas ses intentions pour le site d'Auxerre d'Auvergne Aéronautique, spécialisé dans l'usinage de précision et le traitement de surface.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.