Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Sciences

Feu vert pour l’observatoire sino-français Svom

Un dispositif particulièrement réactif. © CNES

Le Conseil d’Administration du Cnes a approuvé l’engagement du projet d’observatoire Svom, développé en coopération avec la Chine, et dédié à l’étude des sursauts gamma à partir de 2021.

Décidé en août 2014, Svom (Space-based multiband astronomical Variable Objects Monitor) est un projet d’observatoire sino-français consacré à la détection et à l’étude détaillée des sursauts gamma. Ces phénomènes, qui nous atteignent depuis l’Univers tout entier, sont probablement les plus énergétiques qui soient. Ils marquent en effet les signatures d’évènements cataclysmiques, comme l'explosion finale d'étoiles très massives (plus de vingt fois la masse du Soleil), ou comme la fusion d'objets compacts, tels que les étoiles à neutrons ou les trous noirs. Malgré l’observation de plusieurs centaines de sursauts gamma (certains durant quelques jours, d’autres durant seulement quelques minutes), le phénomène reste encore énigmatique, et requiert des instruments d’observation performants et extrêmement réactifs. Ainsi l’observatoire Svom, qui sera lancé en 2021 et placé à 600 km d’altitude, devrait être capable de détecter rapidement tout sursaut gamma, et d’en informer en temps réel la communauté scientifique internationale, afin de pouvoir pointer les télescopes terrestres vers le phénomène, et l’observer en détail. Des détecteurs d’ondes gravitationnelles et de neutrinos seront également présents sur la mission.

Coopération inédite.

Le Conseil d’Administration du Cnes, lors de sa séance du 8 décembre, a approuvé l’engagement des phases CDE1 du projet Svom. Cette coopération inédite implique côté chinois la China National Space Administration (CNSA), la Chinese Academy of Science (CAS), à qui la CNSA délègue la réalisation du satellite, et différents instituts en charge du segment sol. Côté français, le Cnes s’est associé à dix laboratoires du CNRS et du CEA, ainsi qu’au Max Planck Institute for Extraterrestrial Physics à Garching en Allemagne, et à l’Université Nationale Autonome du Mexique. La France fournira ainsi deux des quatre instruments embarqués de la mission : MXT (un télescope à rayons X de basse énergie) et ECLAIRs (une caméra grand champ à rayons X et gamma, entièrement automatique, en charge de détecter les sursauts et de déclencher le système d’alerte). Le Cnes doit également mettre à disposition de la mission un système d’alerte au sol basé sur un réseau d’antennes VHF pour la réception et la dissémination en temps réel des messages du satellite, un système sol de programmation des instruments français et de traitement des données, ainsi qu’un télescope robotique au sol dédié à la mission.

La construction du satellite, son lancement et les opérations orbitales s’effectueront sous responsabilité chinoise.

Les dix laboratoires participant à la mission Svom sont les suivants :

  • Astrophysique Instrumentation et Modélisation (Université Paris Diderot / CEA-IRFU / CNRS)
  • AstroParticules et Cosmologie (Université Paris Diderot / CNRS / CEA / Observatoire de Paris)
  • Centre de Physique des Particules de Marseille (Aix-Marseille Université / CNRS)
  • Institut d’Astrophysique de Paris (Université Pierre et Marie Curie / CNRS)
  • Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (Université Toulouse 3 - Paul Sabatier / CNRS)
  • Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (Université Paris Sud / CNRS)
  • Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (Aix-Marseille Université / CNRS)
  • Laboratoire Galaxies, Etoiles, Physique et Instrumentation (Université Paris Diderot / CNRS / Observatoire de Paris)
  • Laboratoire Univers et Particules de Montpellier (Université de Montpellier / CNRS)
  • Observatoire Astronomique de Strasbourg (Université de Strasbourg / CNRS)

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.