Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Feu vert politique pour Ariane 6

Ariane 6 a franchi l'ultime étape politique de son développement. © Airbus Safran Launchers

Les Etats membres de l’Agence spatiale européenne se réunissaient ce mardi 13 septembre à Paris, en particulier pour décider la poursuite du développement du futur lanceur lourd européen Ariane 6.

Si personne ne doutait (ou n’osait douter) véritablement de l’issue de la réunion d’aujourd’hui, c’est malgré tout avec un certain soulagement que la nouvelle a été accueillie en fin d’après-midi : le Conseil de l’Agence spatiale européenne a confirmé le programme Ariane 6, dans son intégralité et « à l’unanimité », comme l’a précisé à l’AFP Gaele Winters, l'ancien directeur des lanceurs à l’ESA. « Le signal est clair, a-t-il ajouté. Ariane 6 devient de plus en plus une réalité. »

La revue de conception finalisée (Maturity Gate 5) du lanceur, qui avait été réalisée au printemps dernier par des panels d’experts, constituait une validation technique du projet (caractéristiques techniques, industrielles et programmatiques) ; la revue d’étape du programme (Program Implementation Review), à l’ordre du jour du Conseil de l’ESA aujourd’hui, constituait l’étape politique fixée lors du lancement du programme le 2 décembre 2014 à Luxembourg, qui autoriserait définitivement la poursuite du programme.

 

L’Europe en marche.

La décision prise, l’Europe spatiale est donc en marche pour fournir, en temps et en heure, ce nouveau lanceur « attendu par l’ensemble des acteurs de la filière, ainsi que par nos clients, institutionnels et privés, pour qui Ariane 6 représente la promesse d’un nouveau service de lancement fiable et abordable », écrit Stéphane Israël, PDG d’Arianespace, dans une tribune libre parue dans nos colonnes cette semaine (et citée samedi dernier par l’AFP), intitulée « Vive Ariane 6 ! ».

Tandis que le fournisseur de services de lancement va pouvoir débuter la commercialisation d’Ariane 6, dont le premier vol d’essai est prévu pour 2020, les équipes d’Airbus Safran Launchers (maître d’œuvre du programme depuis le 12 août 2015) vont s’attaquer à la conception détaillée du lanceur et dessiner ses plans définitifs. Puis, à partir de mars 2017, débutera la production des modèles de qualification (la MG6).

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.