Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Avions commerciaux

Farnborough 2014 : Bombardier lance le Q400 combi

Le projet de ligne d'assemblage du Q400 en Russie est abandonné. © Bombardier

Qui a dit que le «  combi  » était fini  ? Alors que la production du célèbre van de Volkswagen s'est arrêtée l'an dernier, Bombardier a décidé de remettre le concept au goût du jour... avec son Q400. Lors de la deuxième journée du salon de Farnborough, le 15 juillet, le constructeur canadien a présenté un nouvel aménagement intérieur pour son biturbopropulseur, baptisé Q400 combi. Il s'articule autour d'une soute de fret largement agrandie, placée en arrière de la cabine passagers.

Cette soute, dite de «  catégorie C  », offrira un volume de 32 m3. Le volume offert aux bagages et au cargo était jusque là compris entre 10 et 14 m3 en fonction des configuration, réparti entre l'avant et l'arrière de l'appareil. L'avion pourra ainsi transporter jusqu'à 3  720 kg de fret. Le reste de la cabine est dédiée aux passagers. L'avion disposera de 50 places, avec un espacement entre les sièges de 81,3 cm. Il dispose habituellement de 67 à 78 sièges.

Avec cette configuration, Bombardier souhaite offrir plus de flexibilité à ses clients et la possibilité d'améliorer leurs recettes unitaires. Elle est notamment destinée aux pays émergents, plus particulièrement en Afrique. Pour l'instant, aucun client ne s'est engagé pour le Q400 combi. Des négociations sont néanmoins en cours et devrait déboucher sur une commande «  dans un futur proche  », selon Simon Roberts, vice-président et directeur général des programmes de turbopropulseurs.

Ce nouvel aménagement est surtout une tentative de la part de Bombardier pour trouver de nouveaux débouchés pour son Q400 et relancer les ventes. L'avionneur avait déjà fait de même en 2013, avec le lancement d'une version haute densité de 86 sièges, lors du salon de Dubaï. L'an dernier, Bombardier n'avait vendu que 17 Q400.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.