Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Falcon 9 a finalement décollé

Décollage du Falcon 9 au coucher du Soleil. © SpaceX

La troisième tentative a été la bonne : la nuit dernière, le Falcon 9 de SpaceX a enfin pu placer sur orbite le satellite Intelsat 35e, 12 jours seulement après le précédent lancement effectué depuis le même pas de tir.

A 24 heures d’intervalle, les 2 et 3 juillet, les deux premières tentatives de lancement du vol F38 du Falcon 9 de SpaceX s’étaient soldées par un arrêt inopiné du compte à rebours, à chaque fois 10 secondes seulement avant le décollage !

C’est le lanceur, en liaison avec le pas de tir, qui était en cause la première fois, tandis que le second arrêt de chronologie avait été provoqué par une défaillance du poste de commandement la seconde fois, entraînant une journée de délai afin de vérifier le lanceur et les installations.

 

4e satellite EpicNG déployé.

Le Falcon 9 s'est finalement envolé le 5 juillet à 23h38 UTC (19h38, heure locale), depuis le pas de tir 39A du centre spatial Kennedy (Floride). 32 minutes plus tard, à une altitude d'environ 620 km, il a largué le satellite de télécommunications américain Intelsat 35e (IS-35e), le plus lourd jamais embarqué par SpaceX : près de 6,8 tonnes. Du coup, aucune tentative de récupération du premier étage du lanceur n'était au programme lors de cette mission.

Le satellite pour sa part a atteint un périgée de 43 000 km d'altitude, alors que le minimum requis était de 28 000 km. Depuis la position 325,5°E, il va compléter la flotte de satellites EpicNG déployée par Intelsat depuis 2016, qui permet d'offrir des services haut débit HTS (High Throughput Satellites) en bande C et Ku sur de larges zones géographiques –en l’occurrence, les Amériques, les Caraïbes, l’Europe et le continent africain.

 

16 autres vols du Falcon 9 à venir.

Ce nouveau succès de SpaceX est intervenu 12 jours seulement après le précédent vol d’un Falcon 9 depuis la Floride (avec le satellite BulgariaSat 1), et 10 jours après l’envoi du second lot de satellites Iridium Next depuis la base de Vandenberg, en Californie.

C'était le 38e vol du Falcon 9 depuis sa mise en service, en juin 2010, et déjà le dixième en 2017 ; en un peu mois de six mois (le premier lancement de l’année avait eu lieu le 14 janvier), SpaceX a déjà battu son record de lancements annuels réussis, qui avait été porté à 8 en 2016.

Profitant de la remise en état du pas de tir SLC 40 de Cape Canaveral d’ici le mois d’août, l’opérateur ambitionne d’effectuer pas moins de 16 autres missions d’ici la fin de l’année. La prochaine n’est aujourd’hui programmée que le 10 août, avec le ravitaillement de la Station spatiale internationale à l’aide du vaisseau-cargo Dragon CRS 12

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.