Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Fabrice Brégier : "Nous allons vérifier les contrats de Bombardier avec ses fournisseurs

Fabrice Brégier, directeur général délégué d'Airbus et président d'Airbus Avions commerciaux. © Airbus

Dans le cadre de son partenariat stratégique avec Bombardier, Airbus compte bien faire profiter le constructeur canadien de son savoir-faire en matière de chaîne d'approvisionnement pour réduire les coûts de production.

"Nous nous attendons à ce que les contrats passés par Bombardier avec sa chaîne de fournisseurs soient cohérents avec ceux d'Airbus", a indiqué Fabrice Brégier, directeur général délégué d'Airbus et président d'Airbus Avions commerciaux en marge du premier vol de l'Airbus A330neo à Toulouse, ce 19 octobre 2017. En clair, dans le cadre du partenariat stratégique noué avec Bombardier, Airbus compte bien faire profiter le constructeur canadien de son savoir-faire en terme de maîtrise des coûts de production. Une thématique que le président d'Airbus, Tom Enders, évoquait déjà clairement dans sa lettre adressée aux salariés de Bombardier.

"L'association d'Airbus et de Bombardier apportera au Cseries ce dont il a actuellement le plus besoin : réduire les coûts en s'appuyant sur l'expertise opérationnelle d'Airbus et sa maîtrise de la chaîne d'approvisionnement", écrivait Tom Enders qui poursuivait : "et accélérer le succès commercial du Cseries grâce à l'envergure et à la présence mondiale d'Airbus. Ceci permettra de renforcer le programme de renforcer le programme et ses opérations industrielles au Canada, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis et d'accroître la confiance des compagnies aériennes dans cet appareil".

Tout est écrit. Ces quelques phrases résument à elles seules la philosophie du partenariat stratégique entre Airbus et Bombardier. L'objectif du constructeur européen n'est pas de "tuer" le programme Bombardier CSeries mais au contraire de l'utiliser pour renforcer la gamme moyen-courriers d'Airbus avec une famille couvrant le segment du 110 au 200 sièges. La forte communalité entre le CSeries et la famille A320neo se résume à deux éléments vitaux et surtout cohérents : la largeur de la cabine passagers, celle du CSeries est très proche de celle de la famille A320neo - un élement clef pour les les compagnies aériennes américaines qui réalisent une très forte montée en gamme de leurs services aux passagers sur les vols court et moyen-courriers; et un motoriste en commun. Pratt & Whitney est en effet le motoriste exclusif de la famille Bombardier Cseries tout en étant également proposé en option sur la famille A320neo. Dernière clef de compréhension : Alain Bellemare, actuel président de Bombardier, était auparavant président de l'activité moteurs et systèmes aéronautiques de United Technologies, la maison-mère de Pratt & Whitney.

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.