Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Exportations : 7 Md€ de prises de commande en 2017

Le Proche et Moyen Orient et l'Asie Pacifique représentent des zones d'intérêt majeur pour les exportations françaises. © DGA/DI

Le Ministère des Armées a publié son rapport sur les exportations d'armement de la France pour l'année 2017.

Si l'année 2017 n'a pas été la plus fructueuse pour la France en termes d'exportation d'armement, elle n'en reste pas moins une bonne année. Ainsi, les prises de commandes de l'année passée sont dans la « moyenne des années antérieures au contrat Rafale » et représentent 6,9 Md€.

Depuis 2015, plus belle année pour les ventes d'armement français, les exportations diminuent progressivement. Cette baisse s'explique par un climat politique et stratégique plus complexe et moins propice aux exportations. « Le contexte électoral a suscité un certain attentisme chez les partenaires traditionnels de la France. Par ailleurs le ralentissement économique qui a touché la plupart des pays producteurs de pétrole a entraîné le report de certains projets d'acquisitions de systèmes d'armement », peut-on lire dans le rapport. Enfin, rappelons que « certains contrats d'acquisition signés en 2017 (dont l'acquisition par le Qatar de douze Rafale supplémentaires) ne sont entrés en vigueur qu'en 2018 ».

Sur l'année 2017, la région Proche et Moyen Orient a représenté 60% des exportations d'armement, suivie par l'Asie Pacifique avec 17%. L'Inde, l'Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats Arabes Unis et Singapour sont ainsi de gros clients pour la France et font partie du Top 10 sur la période 2008-2017. Par ailleurs, « le secteur des hélicoptères et des missiles (essentiellement dans le domaine naval pour ces derniers) ont représenté plus de la moitié des exportations de défense cette année » précise le rapport.

Afin de gagner en compétitivité au cours des prochaines années, le Ministère des Armées mise désormais sur une stratégie client visant à prendre en compte les besoins des pays utilisateurs le plus tôt possible. « Il s'agit en particulier de les identifier le plus en amont possible, afin d'être en mesure de [leur] proposer le produit et la réponse contractuelle les plus adaptés », explique le rapport. En parallèle, la Ministre des Armées a rappelé l'importance de développer des synergies européennes pour garantir à la fois l'autonomie stratégique des Etats européens mais également la place de l'Europe sur le marché de la Défense. « L'avenir européen, c'est à la fois exporter en Europe et développer avec nos partenaires des offres cohérentes, crédibles, capables d'assurer notre supériorité stratégique », a ainsi déclaré Florence Parly.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.