Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Focus

Eurosatory 2016: le retour de l'aérostat

L'aérostat TC-350 de la petite société française A-NSE © A-NSE

La petite société française Aero-Nautic Services & Engineering (A-NSE), qui exposait ses aérostats au dernier salon Eurosatory, a le vent en poupe !

Il est loin le temps du Hindenburg... Solution tombée en désuétude, le ballon captif fait son grand retour, aidé par des solutions fiable et sans danger. Résultat, les systèmes de surveillance par ballons du français A-NSE commencent à faire des émules. La PME d'une trentaine de salariés, basée au Castellet, propose plusieurs types de ballons : Le TC-60 est un système de surveillance tactique par aérostat. Le ballon captif affiche un volume d'enveloppe de 60 m3 ; une autonomie de 3 à 7 jours, un charge utile de 30 kg. Capable de résister à des vents de 80 km/h en vol stationnaire, il met en œuvre des senseurs capables de surveiller un rayon de 15 km grâce à une boule gyrostabilisée de Safran  alimentée par un système de communication par fibre optique. C'est un système de ce genre qui est actuellement mis en œuvre à Paris depuis l'Ecole Militaire afin de contrôler la Fan zone parisienne installé pour le championnat de foot.

 

Lire la suite dans le numéro d'Air & Cosmos N°2506 du 24 juin.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.