Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Eurosatory 2016

Eurosatory 2016 : Intégration accrue de l'Awacs dans les opérations terrestres

Les E-3F de l'armée de l'Air sont de plus en plus intégrés dans la gestion des opérations terrestres © Armée de l'Air

Lors du dernier exercice Serpentex, centré sur le CAS (Close Air Support ou Appui aérien rapproché), l'armée de l'Air a engagé un avion de contrôle et de commandement E-3F Awacs. Signe du rôle croissant joué par ces appareils dans les opérations aéroterrestres.

Les Awacs participent en effet de façon toujours plus complète à la gestion du champ de bataille. Les opérateurs de l'appareil quadrillent le théâtre pour créer des « kill box » et ainsi définir les zones d'action des chasseurs. Ce travail se fait en coordination avec les contrôleurs aériens avancés qui sont en liaison directe avec l'Awacs. L'équipage de ce dernier peut rassembler et synthétiser les informations venues du sol et donc identifier et diffuser la nature des menaces.

D'un point de vue purement technique, l'Awacs peut aussi servir de relais de communication, agissant un peu comme une antenne volante. Enfin l'équipage de l'Awacs peut suivre les trajectoires des tirs sol-sol et donc faire de la « déconfliction » avec les moyens aériens. En cas de crash de l'un de ces moyens, l'Awacs peut coordonner les missions de récupération des pilotes abattus. Autant d'éléments qui font de l'avion radar de l'armée de l'Air un acteur à part entière des opérations terrestres.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.