Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Missiles

EURENCO retenu pour les futurs missiles anti-navires de MBDA

Illustration de l'ANL tiré depuis un Wildcat de la Royal Navy. © MBDA UK Ltd

A l'occasion du salon DSEI qui s'est tenu à Londres en septembre 2015, Eurenco a été retenu par MBDA pour charger en explosif les têtes du futur missile antinavire aéroportable Sea Venom, aussi connu sous le nom d'ANL (Ant-Navire Léger). Une phase de test aura lieu avant les premières livraisons. L'usine de Sorgues près d'Avignon s'occupera du chargement des têtes de missiles avec une composition insensible d'I-RDX. 

L'ANL est en cours de développement par MBDA dans le cadre de l'accord de coopération franco-britannique de Lancaster House. Il a été lancé par la signature franco-britannique en juillet 2009, les deux marines cherchant à se procurer une munition adaptée aux menaces posées par les embarcations rapides et maniables (piraterie, trafic, crise localisée).

La charge explosive de l'ANL est de 30 kg. Elle doit permettre la neutralisation de navires d'attaques rapide de 50 à 500 tonnes et de cibles côtières. Il est prévu que l'ANL puisse également immobiliser des navires de plus grandes tailles. Accord franco-britannique oblige, il doit être opéré à partir des hélicoptères navales Wildcat, Panther et NH90. 

Fournisseur de nombreux projets européens de missiles antinavire, Eurenco, dont le siège social est a Paris, dispose de deux branches spécialisées, l'une dans la fabrication d'explosifs (têtes militaires, moyen et gros calibre) et la seconde dans les objets combustibles. La société a également développé des explosifs de démolition utilisés par les forces spéciales et unités du Génie. 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.