Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité Constructeurs

Ethiopian Airlines vol 302, le rapport préliminaire publié sur l'accident du Boeing 737 MAX8

Le Boeing 737 MAX 8, ET-AVJ, qui s'écrasa le 10 mars 2019. © LLBG Spotter

Bis repetita. L'AIB ou Aircraft Accident Investigation Bureau, soit le bureau enquêtes accident éthiopien vient de publier le rapport préliminaire de l'accient du vol 302 soit le Boeing 737 MAX 8 ET-AVJ, c / n 62450, msn 7243 qui s'est écrasé le 10 mars 2019 en Ethiopie.

Et malheureusement, les circonstances dans lesquelles l'accident s'est déroulé sont largement similaires à celles de l'accident de Lion Air (voir http://www.air-cosmos.com/crash-du-boeing-737-max-de-lion-air-le-rapport-preliminaire-117613) dont un des capteurs d'angle d'attaque avait également affiché des valeurs erronnées et dont le manche se mit également à vibrer.

Boeing, au travers d'un communiqué officiel, commente : "Le rapport préliminaire contient des informations fournies par l’enregistreur des données de vol (FDR), selon lesquelles les données d’angle d’attaque transmises à l’avion par la sonde d’incidence étaient erronées, provoquant l’activation du système de contrôle automatisé de l’assiette de l’avion MCAS pendant le vol, comme ce fut le cas pendant le vol du Lion Air 610". 

Voici ce que mentionne le rapport, sur lequel nous reviendrons dans la prochaine édition d'Air & Cosmos :

Le 10 mars 2019, à 05h38 temps universel, le Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian vol 302, immatriculé ET-AVJ, a décollé d'Addis Abeba Bole à destination de l'aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, au Kenya.

Peu de temps après le décollage, les valeurs relevées par le capteur d'angle d'attaque devinrent erronnées et le vibreur de manche gauche entre en action, restant actif presque jusqu'à la fin du vol.

Les indications de vitesse et d'altitude affichées sur les écrans gauches du cockpit devinrent différentes de celles affichées sur les écrans droits. En raison des problèmes de contrôle de vol, le commandant de bord, Yared Getachew (8 231 heures de vol et dix ans de carrière chez Ethiopian Airlines) ne parvint pas à garder la trajectoire de vol et demanda l'autorisation de revenir se poser à Addis Abeba Bole.

L'équipage perdit le contrôle de l'avion qui s'écrasa à 5h44 temps universel à 28 nautiques (51,8 km) au sud-est d' Addis Abeba, à proximité du village d'Ejere.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.