Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Avions commerciaux Actualité Constructeurs

Essais en vue du premier vol pour l'avion russe Irkout MC-21

Premiers essais de roulage pour le moyen-courrier russe Irkout MC-21. © Irkout

Le premier prototype d'essai Irkout MC-21 a commencé ses premiers essais de roulage au centre d'essais en vol du constructeur russe. De premiers essais durant lesquels les différents systèmes avion seront testés associés des essais de démarrage générateur de puissance auxiliaire et moteurs. Des essais qui iront crescendo jusqu'aux essais de roulage à grande vitesse qui mèneront au premier vol.

Après la Chine avec le premier vol du Comac C919, c'est au tour de la Russie de très bientôt s'inviter sur le marché des avions de ligne moyen-courriers. Sorti d'usine le 8 juin 2016, le MC-21 doit se décliner en deux versions : le MC-21-200 d'une capacité de 132 à 165 sièges selon la configuration retenue et le MC-21-300 qui pourra prendre 163 à 211 passagers, là encore selon l'aménagement cabine retenu par la compagnie aérienne.

Irkout a décidé de débuter le programme avec la version allongée dont la capacité est proche de l'Airbus A321neo avec une longueur fuselage de 42,3 m pour une envergure de 35,9 m. A titre de comparaison, l'envergure de l'A321neo est de 35,8 m avec une longueur fuselage de 44,5 m. Le MC-21-300 est pour l'instant uniquement propulsé par deux moteurs Pratt & Whitney PW1400G.

A l'instar du chinois Comac C919, le futur moyen-courrier russe fait aussi appel à des partenaires américains et européens. Zodiac Aerospace, par exemple, fournit l'ensemble de l'aménagement cabine mais aussi le système de carburant et celui de distribution primaire d'électricité, aux côtés de UTC Aerospace Systems chargé du système de distribution secondaire.

L'équipementier américain a aussi obtenu le groupe auxiliaire de puissance ainsi que le système de dégivrage de l'aile et les commandes de vol électriques co-développées avec le russe Aviapribor. De son côté, Rockwell Collins est associé au russe Avionika pour assurer l'intégration des différents systèmes avions.

Doté d'un fuselage plus large que l'Airbus A321neo, le MC-21 affiche néanmoins une masse maxi au décollage équivalente grâce à l'emploi de matériaux composites pour le caisson central, les empennages et surtout la voilure réalisée par le biais de la nouvelle technique dite d'infusion sous vide.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.