Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace

Enfin un capitaine à la barre de la Nasa

Jim Bridenstine auditionné en janvier 2018. © United States Congress

Le Sénat américain a nommé un nouvel administrateur à la tête de la Nasa le 19 avril, 15 mois après la démission de Charles Bolden, et deux semaines avant le départ à la retraite de l’administrateur par intérim Robert Lightfoot.

L’agence spatiale américaine n’aura jamais attendu aussi longtemps le remplacement de son administrateur. C’est bien le candidat de Donald Trump, Jim Bridenstine, député républicain de 42 ans, qui va succéder à l’ancien astronaute Charles Bolden (en poste de juillet 2009 à janvier 2017), et devenir le 24administrateur de l’agence depuis sa création en 1958. On ne compte plus le nombre d’auditions que le candidat a du passer, de nombreux sénateurs lui reprochant de ne pas avoir de formation scientifique et surtout d’être (ou d’avoir été) climato-sceptique.

Mais le représentant de l'Oklahoma, élu depuis 2012 (troisième mandat en cours) a su faire valoir son expérience de pilote militaire (notamment en Afghanistan et en Irak) et son investissement dans le Comité sur la science, l'espace et la technologie au Congrès (davantage que son passage comme directeur exécutif du Musée de l'Air et de l'Espace de Tulsa, en Oklahoma). Cette expérience fait de lui l'un des hommes politiques américains les plus compétents et les plus influents en matière de politique spatiale. Il s'est fait le défenseur de l'industrie commerciale, tout en préconisant davantage de dépenses fédérales sur des projets tels que les lanceurs géants, ou la sécurité des communications. Il est favorable aux grands programmes d'exploration, et défend notamment l'exploitation des ressources lunaires.

 

James Frederick « Jim » Bridenstine en bref

Né le 15 juin 1975 à Ann Arbor (Michigan, Etats-Unis)

1998 : licence de lettres à l'Université de Rice (Texas)

1996-2006 : pilote de l'US Navy

2009 : titulaire d'un master en management de l'Université de Cornell (New York)

2012 : élu à la Chambre des représentants

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.