Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Publi-reportage Actualité Equipementiers

Dubouchet devient Heratec et affiche ses ambitions dans l’aéronautique

Présentation Heratec © Heratec

La filiale du groupe Vacher (42) a obtenu l’an dernier la certification EN 9100 qui l’autorise à produire des pièces avionables. Elle a également investi dans l’acquisition d’une unité d’impression 3D qui l’ouvre sur la production de pièces en série.

Fin 2016, la société Dubouchet (Saint-Just-Saint-Rambert - 42) est devenue Heratec. La filiale du groupe Vacher a changé de nom pour coller à ses ambitions dans le secteur de l’aéronautique.
Spécialisée à l’origine dans l’outillage pour le thermoformage à destination du packaging, Dubouchet s’est diversifiée, au cours des années 2000, dans l’étude, la conception et la réalisation de moules de thermoformage à forte épaisseur et moules pour composites. Elle a travaillé tout d’abord pour le secteur de l’automobile et du véhicule de loisirs.

« La diversification dans l’aéronautique a été un choix d’opportunité », explique Bruno Mantout, directeur associé de la société Heratec. A la fin des années 2000, le secteur automobile a connu de grosses difficultés. Nous avons donc trouvé dans l’aéronautique un relais de croissance. »
Aujourd’hui Heratec réalise dans ce secteur près de 70 % de son chiffre d’affaires (2 millions d’euros). En l’espace de douze ans, son effectif a doublé, comptant aujourd’hui une vingtaine de salariés dont un bureau d’études de quatre personnes. Bruno Mantout table, à l’horizon de sept ans, sur un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros et un effectif de près de cinquante collaborateurs. Heratec pourrait alors peser pour la moitié de l’activité totale du groupe Vacher. Ce dernier affiche d’ailleurs clairement sa volonté de développer sa filiale. Il y a investi l’an passé 1,5 million d’euros. Une enveloppe qui a permis d’agrandir les locaux de l’entreprise, d’acquérir un centre d’usinage 5 axes pour les pièces de grandes dimensions, ainsi qu’une unité d’impression 3D. Gain de poids, rapidité, efficacité.

Par le biais de la fabrication additive, Heratec entre de plain-pied dans la réalisation de pièces aéronautiques avionables, activité pour laquelle l’entreprise a obtenu l’an dernier la certification EN 9100. Elle ouvre également Heratec à la production de pièces thermoplastiques (nylon, polycarbonate, Asa, Ultem 9085 et Ultem 9085 CG) en petites, moyennes et grandes séries. « L’impression 3D nous permet de faciliter un certain nombre de tâches et de gagner en poids, en rapidité et en efficacité, tout en conservant les mêmes caractéristiques », précise Bruno Mantout. Elle sert notamment à la conception de pièces destinées aux aménagements spéciaux d’aéronefs (VIP). La combinaison de l’impression 3D et de l’usinage 5 axes offre également à Heratec la possibilité de fabriquer des outillages uniques et des pièces complexes requérant une grande précision.
Implantée à Saint-Just-Saint-Rambert (42) depuis 2006, Heratec travaille essentiellement pour le marché français. Elle compte des clients dans les régions de Paris, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nantes et la région Auvergne Rhône-Alpes. A terme, elle projette de réaliser des opérations de croissance externe en vue d’acquérir de nouveaux savoir-faire.

130, rue Denis Papin - 42176 Saint-Just-Saint-Rambert

contact@heratec.fr - www.heratec.fr

Heratec : 0033 (0)4 77 35 35 97
Groupe Vacher : 0033 (0)4 77 36 17 17

 

Fichiers PDF

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.