Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Dubai Airshow 2017 Actualité Salons

Dubai Airshow 2017 : Une version armée pour le C295

Un premier client va prochainement réceptionner des affûts de 12,7 mm © Emmanuel Huberdeau

Airbus présente une version armée de son avion de transport C295. Trois configurations ont été imaginées : armement léger et renseignement, opérations spéciales et armement lourd.

Airbus veut surfer sur le succès du C295 en proposant une nouvelle version de son avion de transport. L'industriel explique avoir identifié une forte demande au Moyen-Orient et en Afrique pour une plateforme lourdement armée avec une grande endurance pour compléter les avions légers d'attaque. Le salon de Dubai était donc la bonne occasion pour présenter le C295 "Armed ISR".

Pour Airbus, le C295 est une plateforme bien adaptée à l'emport d'armement en raison du volume de sa soute, de son autonomie et de sa capacité d'emport. L'industriel européen peut aussi s'appuyer sur son expérience en termes d'intégration de systèmes de missions. Le C295 armé est proposé avec le système de mission FITS déjà embarqué sur plus de 80 plateformes.

Airbus propose trois configurations du C295 armé. La configuration reconnaissance armée (Armed ISR) est équipée d'une tourelle électro optique, d'un radar et d'un système de mission avec deux consoles opérateurs. Deux mitrailleuses de 12,7 mm peuvent être montées en sabord sur les portes arrières latérales. Airbus livrera prochainement à un premier client ce système. Les mitrailleuses M3D actionnées manuellement sont fournies par "US ordonnance" et l'affût par Nobles. 

La version force spéciale n'est dotée que d'une console et peut aussi comprendre les deux mitrailleurses. Dans cette configuration l'avion peut franchir plus de 2 500 nautiques et peut effectuer des missions de 12 heures.

La version armement lourd est la plus complète. L'appareil peut dans cette configuration être équipé de deux tourelles EO/IR. Une pour la surveillance et une autre pour la mise en oeuvre de l'armement. La tranche "mission" de l'appareil est alors composée de trois consoles. Les pilotes peuvent aussi être équipés de viseurs de casques. 

L'armement sera emporté sous voilure. Deux points d'emport son déjà qualifiés sur C295. Airbus va donc ouvrir deux nouveaux points. Ceux-ci demanderont un renforcement de l'aile. C'est pourquoi l'industriel préconise d'intégrer ce système sur des avions neufs plutôt que de modifier des C295 déjà en service.

A partir de l'an prochain, Airbus testera l'intégration de roquettes non guidées et guidées, de missiles LUMTAS à guidage laser et de kits de guidage TEBER82 pour bombes Mk82 (D'origine turque). Les essais devraient durer près d'un an car de nombreuses configurations différentes devront être qualifiés. Airbus ne testera cependant par encore l'intégration complète de l'armement avec le système de missions et les capteurs. Les essais complets interviendront si un client se manifeste.

Pour cette configuration lourdement armée, Airbus propose en option un canon de 27 mm téléopéré d'une portée de 4 km qui serait monté en sabord sur une porte latérale arrière. L'emport d'une seule de ses armes est prévue.

Airbus estime qu'il existe un vrai marché pour ces version du C295 en particulier en Afrique et au Moyen-Orient. Selon le responsable du marketing pour la branche ISR embarqué d'Airbus des clients pourraient rapidement se manifester. Le concept pourrait séduire aussi des pays européens mais à moyen terme. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.