Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Drones Actualité Drones civils Actualité Drones militaires Actualité Filière drones

Drones baladeurs : Dubai fixe les règles du jeu.

L'aéroport de Dubai a été contraint de suspendre ses activités à plusieurs reprises suite à des intrusions intempestives de drones. © C.Cosmao

Contraintes de suspendre les activités de l'aéroport de Dubai à plusieurs reprises suite à des intrusions intempestives de drones, les autorités de l'Emirat ont pris des mesures drastiques pour éviter que ce genre de scénarios ne se renouvellent à l'avenir. La zone d'interdiction a été fixée à un périmètre de cinq kilomètres autour de tous les aéroports et héliports de l'Emirat. D'autres zones résidentielles et commerciales sont également interdites de survol.

De même, il est interdit d'équiper les drones de caméras. Parallèlement, la nouvelle réglementation fixe les conditions d'importation de drones dans l'Emirat ainsi que les règles relatives aux licences de ventes. Enfin, les propriétaires de drones doivent s'enregistrer auprès des autorités de l'aviation civile et obtenir une autorisation préalable pour pouvoir faire voler leurs drones.

Tout propriétaire ou exploitant de drones qui ne s'est pas déclaré auprès des autorités selon la procédure requise encourt une peine minimale de prison d'un an et une amende de 50 000 dirhams ou 13 000 euros. Les peines sont plus lourdes en cas de survol des zones interdites sans autorisation préalable : trois ans de prison au minimum et une amende de 25 800 euros.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.