Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Histoire Actualité Vols habités

Disparition de l’astronaute Piers Sellers

Piers Sellers derrière le poste de pilotage de la navette Atlantis lors de la mission STS-112 en octobre 2002. © NASA

L’astronaute anglo-américain Piers Sellers est décédé le 23 décembre à l’âge de 61 ans, des suites d’un cancer du pancréas. Spécialiste du climat, il avait participé à trois missions de la navette spatiale entre 2002 et 2010.

Né le 11 avril 1955 à Crowborough, dans le Sussex (Grande-Bretagne), Piers Sellers était un spécialiste du climat, titulaire d’un doctorat en biométéorologie (étude de l’interaction entre la biosphère et la météorologie) de l'Université de Leeds en 1981. Il avait rejoint l’année suivante le centre Goddard de la Nasa à Greenbelt (Maryland), où il avait entamé sa carrière de chercheur. Il était également pilote privé (planeur et avion) depuis son service militaire en tant que cadet au sein de la Royal Air Force.

Candidat une première fois en 1984 pour être astronaute de la Nasa, il n’avait pas été retenu du fait de sa nationalité. Naturalisé américain en 1991, il avait retenté sa chance et pu intégrer en 1996 le groupe 16 (« les Sardines ») en tant que spécialiste de mission, aux côtés notamment du Français Philippe Perrin, ou de l’Américaine Peggy Withson (actuellement à bord de la station spatiale internationale). Il participa ainsi à trois missions d’assemblage de l’ISS à l’aide de la navette spatiale américaine : Atlantis STS-112 (octobre 2002), Discovery STS-121 (juillet 2006) et Atlantis STS-132 (mai 2010), cumulant ainsi plus de 35 jours de séjour dans l’espace et effectuant six sorties extravéhiculaires à l’occasion des deux premiers vols (41 heures et 10 minutes au total).

En janvier 2016, Piers Sellers avait révélé être en phase terminale d’un cancer du pancréas dans une émouvante tribune parue dans le New York Times.

Il avait également participé au documentaire de Fisher Stevens consacré aux changements climatiques, Avant le déluge, sorti en octobre dernier et produit par Leonardo Di Caprio.

« Piers a consacré sa vie à sauver la planète, a déclaré Charles Bolden, administrateur de la Nasa à l’annonce de sa dispartition. En tant que spécialiste du climat, son travail de modélisation informatique du système climatique, de télédétection par satellite et de travail sur le terrain à l'aide d'aéronefs, de satellites et d'équipes au sol, a ouvert une nouvelle voie dans notre compréhension des systèmes terrestres. Son héritage sera non seulement l'urgence que le climat se réchauffe mais aussi l'espoir que nous pouvons encore améliorer la gestion de cette planète par l'humanité. »

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.