Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Histoire

Destruction du complexe LC-17 de Cape Canaveral

Destruction simultanée des pas de tir jumeaux. © D. Williams - USAF

Chaque fin de semaine, une photo qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 12 juillet, deux pas de tir historiques ont été détruits sur la base US Air Force de Cape Canaveral, en Floride.

Les pas de tir LC-17A et 17B, qui comptent parmi les plus anciennes installations de la base CCAFS (Cape Canaveral Air Force Station), ont été dynamités le 12 juillet, à 7 heures du matin, heure de Floride. Ils avaient été construits en 1956, et étaient initialement dédiés aux essais du premier missile balistique à portée intermédiaire (IRBM) opérationnel de l’US Air Force, le PGM-17 Thor.

Entre 1957 et 2011, le complexe a été le théâtre de 325 essais et lancements différents. Depuis 1989, il servait essentiellement au lanceur Delta 2, qui sera retiré du service en septembre prochain, après un ultime décollage, effectué depuis la base de Vandenberg (Californie).

Le LC-17 a notamment vu le départ de quatre douzaines de vols pour déployer le réseau de navigation GPS, des trois premiers rovers martiens de la Nasa (Sojourner, Spirit et Opportunity), des missions Messenger (vers la planète Mercure) et Dawn (vers la ceinture d'astéroïdes), des observatoires spatiaux spatial Spitzer et Kepler, de plusieurs satellites météorologiques, et de douzaines de relais de communications commerciaux et militaires.

 

Place à Moon Express.

La commande de destruction a été actionnée par le général Wayne Monteith, commandant de l’unité 45th Space Wing, chargée de la gestion de la base de lancement et de la Patrick Air Force Base voisine.

Les deux pas de tir mesuraient environ 60 m de haut, et leur destruction doit permettre de recycler environ 16 000 tonnes de métal et plus de 2 000 tonnes de béton, dans le cadre d’un chantier estimé à 1,9 M$.

L’endroit doit désormais être investit par la société Moon Express, crée en 2010 à Cape Canaveral, qui prévoit de l'utiliser pour le développement de son atterrisseur lunaire et les opérations d'essais en vol associées.

En juillet 2016, la FAA (Federal Aviation Administration) américaine avait approuvé son projet de livraison de charges utiles commerciales vers la Lune, faisant de Moon Express la première entreprise privée à recevoir l'approbation du gouvernement pour une mission spatiale commerciale, conformément aux exigences du Traité sur l'espace extra-atmosphérique de 1967.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.