Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de transport Actualité Défense Actualité Maintenance Actualité MCO

Des pièces en impression 3D pour les C-5 Galaxy

Des pièces réalisées par impression 3D ont été intégrées sur un C-5 Galaxy. © Air Force Materiel Command

L'US Air Force s'intéresse à la fabrication additive afin d'intégrer des pièces réalisées par impression 3D sur les avions de transport militaire C-5 Galaxy.

Le bureau de maintenance rapide de l'armée de l'air américaine (Rapid Sustainment Office) a annoncé le 6 février avoir intégré des pièces réalisées par impression 3D sur un avion de transport C-5 Galaxy. Les pièces, composées de métal et de polymère, sont venues équiper la cabine de l'appareil et la partie contenant les couchettes de l'équipage. Au total, ce sont 17 pièces qui ont été intégrées sur l'appareil en seulement 3 jours. Avant d'être installées, les pièces ont été inspectées et testées par le Rapid Sustainment Office (RSO).

Avoir recours à l'impression 3D a permis de réduire les coûts de maintenance et d'améliorer le taux de disponibilité de l'appareil. Le temps alloué à la conception des pièces a fait l'objet d'un effort particulier, afin de le réduire au maximum. En effet, le bureau de l'USAF indique que le procédé d'origine nécessitait entre 24 et 48 heures pour imprimer les pièces, auxquelles s'ajoutait le temps nécessaire à la peinture des pièces. Les ingénieurs travaillant au sein du RSO sont finalement parvenus à utiliser un matériau de couleur grise, permettant désormais de supprimer l'étape de la peinture.

Grâce à cette technique de fabrication additive, le RSO a constaté que le taux d'immobilisation de l'appareil lors de la procédure de maintenance se trouvait considérablement diminué. « De nombreuses pièces qui ont été remplacées n'étaient pas disponibles à l'achat ou disposaient de longs délais de livraison. Avoir recours à la fabrication additive peut prendre seulement deux jours alors que les mesures traditionnelles peuvent nécessiter des jours, des mois voire des années », explique le bureau chargé de la maintenance rapide des appareils de l'US Air Force.

Avec ces premiers essais concluants, le RSO entend étendre cette procédure et avoir davantage recours à l'impression pour le MCO des appareils. Jusqu'à 20 nouvelles pièces du C-5 Galaxy pourraient ainsi être conçues grâce à la fabrication additive.

Avec ce nouveau procédé de maintenance, le Rapid Sustainment Office de l'USAF parvient à répondre à ses objectifs. Il a ainsi vu le jour afin de trouver des solutions basées sur les nouvelles technologies et permettant d'accélérer les cycles de maintenance des appareils, afin d'accroître leur disponibilité.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.